Entreprises : nouvelle baisse des marges en 2014 (INSEE)

Entreprises : nouvelle baisse des marges en 2014 (INSEE)

Finalemenet le CICE n’aura pas servi à grand-chose, ses bénéfices ont été mangés par l’absence de la demande et au total les marges des entreprises vont encore baisser en 2014. Les dépenses d’investissement des entreprises se replieraient de nouveau, pénalisées par l’atonie persistante de la demande. Elles reculeraient de 0,3% au troisième trimestre et de 0,2% au quatrième, leur repli atteignant 0,6% sur l’ensemble de l’année. Le taux de marge des entreprises ne progresserait pas en 2014, s’établissant à 29,4% après 29,8% en 2013 et 30,5% en 2012, malgré l’effet favorable du CICE, souligne par ailleurs l’Insee. La croissance des exportations serait un peu plus soutenue qu’au premier semestre, grâce notamment aux effets de la dépréciation de l’euro.  Mais la demande étrangère restera peu dynamique, prévoit l’institut de conjoncture, qui s’attend à une croissance du PIB de la zone euro de 0,2% aux troisième et quatrième trimestres tirée par l’Allemagne et l’Espagne.  Au total, la contribution du commerce extérieur à la croissance sera nulle au second semestre comme sur l’ensemble de l’année. La consommation publique progresserait quant à elle de 0,3% par trimestre d’ici fin 2014, sa croissance se maintenant en moyenne sur l’année sur le même rythme (+1,8%) que les années précédentes (+1,7% en 2012 et +1,9% en 2013). L’Insee souligne que ce scénario est entouré d’aléas qui portent notamment sur la demande des entreprises en France comme dans la zone euro.  « Si la dégradation estivale du climat des affaires s’accentue à l’automne, leur attentisme pourrait peser plus encore sur la demande intérieure », écrit l’Insee en évoquant les incertitudes liées aux différentes crises géopolitiques, notamment en Ukraine. « En revanche, si la dépréciation récente de l’euro se poursuit, les entreprises européennes pourraient revoir en hausse leurs anticipations de demande », poursuit l’institut, dont le chef du département de conjoncture a rappelé qu’une dépréciation de 10% de l’euro se traduit par 0,5 point de croissance en plus à l’horizon d’un an. « L’attitude résolue des autorités monétaires à éviter tout risque de déflation pourrait aussi inciter les entreprises à augmenter un peu plus leur niveau de dépenses », estime aussi l’Insee.

 

0 Réponses à “Entreprises : nouvelle baisse des marges en 2014 (INSEE)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol