Plan anti terroriste : c’est mal parti !

Plan anti terroriste : c’est mal parti !

 

Grosse bavure du plan anti terroriste qui a oublié d’arrêter trois terroristes potentiels à leur retour de Syrie. Une bavure qui démontre à l’évidence que les moyens ne sont pas à la hauteur de l’enjeu et que la démocratie fait preuve d’ amateurisme face aux barbares. En attendant les trois djihadistes supposés sont dans la nature !  Ratés à leur retour, ils n’avaient pas non plus été repérés à leur départ !  Le ministère de l’Intérieur a reconnu mardi soir avoir manqué à leur retour de Turquie trois djihadistes français présumés, dont le mari de Souad Merah. Dans l’après-midi, le même ministère avait pourtant annoncé leur arrestation à leur arrivée d’un séjour de plusieurs mois en Syrie, trois Français.  Le ministère de l’Intérieur a reconnu mardi soir dans un communiqué avoir manqué à leur retour de Turquie trois présumés jihadistes français parce qu’il n’avait pas été informé à temps d’un changement de destination de leur vol, les trois hommes étant arrivés à Marseille et non Orly. Confirmant une information du Point.fr et de BFMTV, le ministère de l’Intérieur avait pourtant indiqué mardi midi que trois jeunes français, arrêtés fin août en Turquie en provenance de Syrie, avaient été interpellés avant d’être mis en garde à vue au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Problème : cette information n’était plus si sûre dès la fin d’après-midi mardi. Un individu se disant être Imad D., l’un des trois Français, a indiqué à plusieurs journalistes dans la soirée être toujours en liberté. Me Dunac, l’avocat de l’une d’elles, cité par i-Télé avait ainsi indiqué : « Ils sont arrivés en France et ont  passé la douane sans être inquiétés. » Selon le site Internet du Point, Imad D., 27 ans, Abdelwahed B., 29 ans, et Gael M., 24 ans, « ont séjourné quelques mois en Syrie ». Abdelwahed B. n’est autre que le mari de Souad Merah, la sœur de Mohamed Merah, qui avait tué sept personnes à Toulouse et Montauban, en pleine campagne présidentielle de 2012. En mai dernier, tout le clan Merah, mené par Souad, était parti en Syrie. Selon les informations du JDD, Sabri Essid, le « demi-frère » de Merah pourtant visé par une information judiciaire, et une petite dizaine de Toulousains avaient ainsi quitté la France.

 

0 Réponses à “Plan anti terroriste : c’est mal parti !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol