Face aux djihadistes Français, on réagit quand ?

Face aux  djihadistes Français, on réagit quand ?

 

Près de 1000 français ont rejoint les rangs djihadistes  et sont ainsi solidaires des pires horreurs de l’humanité en massacrant ceux qui ne pensent pas comme eux en commençant par les musulmans. Face à cela la classe politique paraît assez désarmée hormis les protestations d’usage. A cet égard l’arsenal juridique est sans doute mal adapté pour lutter contre la barbarie. En fait la politique consiste surtout à empêcher les intéressés de partir, voire lors de leur retour à les arrêter et à les juger. Mais sur quels faits précis ? Encore une fois le droit français apparaît assez inadapté ; En partant ces combattants deviennent de fait non seulement des ennemis de la France mais aussi des terroriste en puissance quand ils reviennent. Du coup on peut interroger sil ne faudrait pas les déchoir de la nationalité française et les empêcher de revenir. En tout état de cause le mode de répression de cette folie qui nous ramène à des siècles de civilisation en arrière doit être entièrement reconsidéré de même que le plan de lutte contre le recrutement des candidats aux tueries  les plus immondes (on pense aussi à l’enlèvement de jeunes filles scolarisées). Certes la réplique armée  sans doute inévitable pour stopper l’avancée de l’Etat islamique qui bouleverse les équilibres géopolitiques et peut enflammer toute le Proche et le Moyen orient. Pour autant, et en même temps, l’arsenal juridique contre les Français  complices doit être repensé  dans le sens d’une sévérité implacable. Ces gens là ne méritent plus d’être Français.  Les députés si avides de pondre des lois pour tout et pour rien seraient bien avisés de réfléchir sérieusement à cette question pour s’opposer à cette terreur immonde.

0 Réponses à “Face aux djihadistes Français, on réagit quand ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol