« Il faut une inflexion de la politique économique » (Aubry)

« Il faut une inflexion de la politique économique » (Aubry)

De remarques finalement de bons sens de Aubry (qui cependant ne font pas forcèment un programme !), pourquoi donner de l’argent aux entreprises qui le redonnent aux actionnaires, pourquoi en donner auusi aux entreprises non soumise à la concurrence ?  ; derrière ces remarques ( quand même penétrées d’ euphémisme) sans doute la volonté de Martine Aubry de prendre ses distance avec un gouvernement inefficace et impopulaire. Aubry prend sans doute en compte le fait  FN risque de devenir, d’après les sondages,  un futur bastion du FN dans la nouvelle région du nord. La maire socialiste de Lille Martine Aubry a déclaré dimanche qu’elle allait faire des propositions pour infléchir la politique économique « dans les semaines qui viennent ». « Notamment sur la politique économique, je ferai des propositions dans les semaines qui viennent », a promis l’ancienne ministre du Travail au micro d’Europe 1, en direct de la braderie de Lille.   »Il y a des inflexions à faire dans la politique économique pour que la croissance revienne, réduire les déficits il faut le faire (…) sans casser la croissance », a professé Martine Aubry. La maire de Lille a ainsi évoqué l’aide aux entreprises « qui en ont besoin: les artisans, les commerçants, les PME, les entreprises qui sont soumises à la concurrence internationale sans casser la demande ». A l’inverse, « on n’a pas besoin d’aider les banques, par exemple, qui, elles, ne sont pas dans la concurrence internationale. On n’a pas besoin non plus d’aider les entreprises qui préfèrent verser l’argent que leur a donné l’Etat pour donner des dividendes plus importants (..) au lieu d’investir dans l’avenir, l’emploi et la formation », a argumenté Martine Aubry.   »Ce qui m’intéresse c’est que nous réussissions, que le président réussisse et son gouvernement », a-t-elle dit, regrettant que sa déclaration du 18 juillet sur le fait qu’il était « encore temps de réussir le quinquennat » ait été « compris(e) comme une critique ». « Je préfère parler du fond, et c’est ce que je ferai plus abondamment », a-t-elle promis.  Martine Aubry, qui observait une réserve depuis deux ans sur la politique menée par les gouvernements successifs de François Hollande, en est sortie progressivement depuis la rentrée en demandant notamment à expérimenter l’encadrement des loyers que le gouvernement voulait limiter à Paris.

0 Réponses à “« Il faut une inflexion de la politique économique » (Aubry)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol