Sondage 2017 : Hollande à 17% !

Sondage 2017 : Hollande  à 17% !

 

Selon un sondage IFOP pour Marianne, le François Hollande serait éliminé au premier tour avec 17%, contre Marine Le Pen (26%) et Nicolas Sarkozy (25%). Pire, c’est la gauche dans son ensemble, de Lutte ouvrière au parti socialiste, qui semble reculer avec 33% des intentions de vote, contre 53,5% en octobre 2011, selon un sondage IFOP pour le Journal du Dimanche. Après deux années d’exercice, François Hollande ne bénéficie que de 17% des intentions de vote, soit un point de moins que le score dont il était gratifié en novembre 2010. C’est à partir de cette date que les sondages commencent à l’inclure dans les hypothèses de candidatures, avec Martine Aubry, Dominique Strauss-Kahn et Ségolène Royal. Mais en novembre 2010, François Hollande n’était pas encore le candidat officiel du Parti socialiste. Et lorsqu’il annonce sa candidature en 2011, il est encore le Corrézien au caractère « bonhomme », qui a fait un régime et cessé de faire des blagues pour adopter un discours plus « présidentiable ». Il était même considéré comme un moins bon candidat que Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn. Le futur président n’est alors crédité que de 18% des voix, quand l’ancienne secrétaire du PS et le patron du FMI en récoltent respectivement 22% et 29%. En 2010, suivant l’identité du candidat du parti socialiste, la gauche rassemblait de 40% à 46,5% des intentions de vote, selon l’IFOP. En 2011, alors que François Hollande a été élu pour représenter le Parti socialiste, elle recueillait 53,5% des intentions de vote. Trois ans plus tard, deux ans après l’élection de François Hollande, la gauche, de Nathalie Arthaud à François Hollande, ne rassemble plus que 33% des intentions de vote.  Le PS est en perte de vitesse, mais il n’est pas le seul. Les écologistes étaient crédités de 6 à 8% d’intentions de vote en 2010, avec Eva Joly à leur tête. Aujourd’hui, supposément menés par Cécile Duflot, ils ne sont plus qu’à 3%. Seul Jean-Luc Mélenchon peut se réjouir : de 7% en 2010, il est aujourd’hui crédité de 10% à 11% des intentions de vote. Un tel rapport de force droite-gauche s’est rarement vu. Aujourd’hui, la droite, de l’UMP au FN, rassemble 54% des intentions de vote, soit 21 points de plus que la gauche. En 2010, l’écart n’était que d’une dizaine de points en faveur de la droite et de 7 points en faveur de la gauche fin 2011. Marine Le Pen confirme la percée du Front national dans l’électorat des ouvriers et des employés. Ils étaient 24% et 32% à se dire prêt à voter pour elle en 2011, ils sont 37% et 41% en 2014. Le MoDem de François Bayrou monte également en puissance, de 6,5% en 2011 jusqu’à 16% si Arnaud Montebourg représente le PS (13% si c’est François Hollande). Bien sûr, un sondage effectué aussi tôt avant les élections ne peut prévoir le résultat de la présidentielle mais il mesure à un instant donné la sensibilité des électeurs à une ligne politique et la crédibilité qu’ils accordent aux potentiels candidats. Par ailleurs, aucun de ces sondages ne rend compte ni du vote blanc ni des indécis.

 

0 Réponses à “Sondage 2017 : Hollande à 17% !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol