DSK : ses affaires, ça baigne

DSK : ses affaires, ça baigne

 

En voilà au moins un qui sait gérer …ses intérêts. DSK réussit tout ce qu’il entreprend dans la finance ; On se met à rêver : fallait-il à l’Elysée un incompétent honnête comme Hollande  ou un libertin efficace comme DSK. Plus le temps va passer et ^plus le questionnement prendre de la résonance. En tout cas compte tenu de son savoir faire, Hollande ne fera jamais payer se éventuelles conférences plus de 10 000 euros et encore ce sera bien payé ! Les conseils de Dominique Strauss-Kahn , eux, valent de l’or. Selon Capital.fr, le chiffre d’affaires de la société Parnasse, qu’il a créée en 2012 pour vendre ses conseils et monétiser ses conférences, s’est élevé à 2,55 millions d’euros l’année dernière. Impôts et charges déduits – le chauffeur de DSK lui a notamment coûté un peu plus de 18.000 euros l’année dernière -, la société Parnasse a dégagé un bénéfice d’un peu plus de 766.000 euros en 2013, sur lequel DSK s’est versé 700.000 euros de dividendes.  Il faut dire que Dominique Strauss-Kahn facture ses interventions à prix d’or: toujours selon le site internet, le tarif oscille entre 50.000 euros et 150.000 euros la demi-heure. Ces tarifs n’ont pas rebuté les clients. Entre autres, une société internet chinoise, un groupe de média coréen ou encore le gouvernement serbe, se sont déjà offerts ses services. Ces dividendes sont par ailleurs loin de constituer la seule source de revenu de Dominique Strauss-Kahn. L’ancien directeur du FMI s’est parallèlement lancé dans plusieurs autres projets financiers. Il a ainsi fondé en septembre dernier une banque d’affaires avec le financier franco-israélien Thierry Leyne. Baptisée LSK, cette société est présente dans la gestion d’actifs, le capital-risque, l’assurance et l’intermédiation financière. Il détient environ 20% de cette structure, valorisée en Bourse 57 millions d’euros, via sa société Parnasse. DSK détient par ailleurs 18% d’un fonds d’investissement, le DSK Global Investment Fund, créé en mars avec le même Thierry Leyne, et qu’il cogère avec sa fille Vanessa, professeur d’économie à l’ESCP

 

0 Réponses à “DSK : ses affaires, ça baigne”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol