Immobilier français : beaucoup trop cher

Immobilier français : beaucoup  trop cher

 

 

Encore une explication supplémentaire qui faiat craindre la création d’une nouvelle bulle immobilière :  «La France est l’un des pays européens où il est le plus difficile d’accéder à la propriété», constate la troisième étude sur le marché immobilier européen du cabinet Deloitte. L’an dernier, les ménages ont dû débourser 7,9 années de salaire brut en moyenne, pour devenir propriétaires d’un logement neuf de 70 m². Certes, en un an, leur pouvoir d’achat s’est sensiblement amélioré (9,4 années en 2012). «Cette évolution s’explique par le très léger recul des prix de la pierre (-0,9 % en 2013), mais surtout par des taux de crédit bas et un changement du profil des acquéreurs, de plus en plus fortunés», décrypte Laure Silvestre-Siaz, associée chez Deloitte. La France fait partie avec le Royaume-Uni des pays les plus chers d’Europe. En 2013, les ménages britanniques ont dû consacrer en moyenne 8,5 années de revenus à l’achat d’un 70 m² neuf et beaucoup plus à Londres, capitale la plus chère du Vieux Continent, devant Paris. L’inflation des prix de la pierre a poussé le gouvernement à prendre des mesures pour calmer le jeu. Malgré une baisse des prix en 2013 (- 5 %), les Italiens doivent aussi fournir un important effort financier pour devenir propriétaires (7 ans de revenus). «Les inégalités de pouvoir d’achat immobilier se creusent en Europe», constate l’étude qui souligne des écarts très importants entre la Russie (10 ans de salaires) et le Danemark (2 ans). Contrairement à ce que certains pourraient penser, «les prix de l’immobilier ne semblent pas être significativement corrélés à l’économie d’un pays», note l’étude. C’est en effet au Danemark, en Allemagne, aux Pays-Bas, ou en Belgique, pays riches, que l’immobilier est le plus abordable. Paradoxalement, c’est au Danemark où les prix sont les plus chers d’Europe que les ménages (aux revenus élevés) bénéficient du meilleur pouvoir d’achat. Vient ensuite l’Allemagne où, l’an dernier, l’achat d’un 70 m² neuf équivalait à trois années de salaire. Soit près d’un an de plus qu’en 2012. Car, après de longues années de stagnation, les prix s’apprécient fortement outre-Rhin.  L’immobilier est aussi abordable au Portugal et en Espagne. La baisse des prix des logements espagnols depuis l’éclatement de la bulle immobilière (-13 % en 2013) a redonné un peu d’oxygène aux ménages: l’achat d’un 70 m² représentait l’an dernier 3,6 années de revenus contre près de 5 années en 2012.

 

0 Réponses à “Immobilier français : beaucoup trop cher”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol