Grève SNCF: ça continue

La CGT-cheminots et SUD-Rail ont appelé jeudi soir à «poursuivre et amplifier» le mouvement de grève pour obtenir un «autre projet de loi». Contrairement aux espoirs du président de la République et du secrétaire d’Etat aux Transports, les négociations ne devraient pas aboutir dans les prochaines heures «Les cheminots, fortement mobilisés en ce deuxième jour de grève, ont massivement reconduit le mouvement pour 24 heures», indiquait ce jeudi après-midi la CGT. La SNCF a fait état d’une baisse de la mobilisation des cheminots (22,64% contre 27,84% la veille) et d’une «amélioration» du trafic jeudi avec notamment un TGV sur deux en moyenne sur les axes Nord et Atlantique.  Vendredi, le trafic s’annonce sensiblement meilleur sur les trains Intercités, les TGV et vers l’International. En Ile-de-France, la situation restera semblable à celle de ce jeudi, avec un léger mieux sur la ligne C du RER. La SNCF conseille toujours aux voyageurs de reporter leurs déplacements si possible. Si un accord était toutefois trouvé, «le trafic sera alors amélioré dans l’après-midi de vendredi afin de permettre de renforcer les trains du vendredi soir», a indiqué la compagnie ferroviaire. Les cheminots s’exprimeront, en effet, vendredi dans la matinée lors d’assemblées générales. Les négociations de ce jeudi matin entre le gouvernement et les syndicats, déterminés à obtenir une révision du projet de loi sur la réforme ferroviaire, n’ont pas abouti. Sud-Rail, troisième syndicat dans l’entreprise, a quitté d’entrée la réunion organisée par le secrétaire d’Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier «car le ministre n’avait toujours pas répondu à leurs revendications».   Dans la soirée, la CGT-Cheminots et Sud-Rail ont déclaré que «la forte mobilisation des cheminots a contraint» le secrétaire d’Etat aux Transports Frédéric Cuvillier «à faire des annonces écrites». «Parmi elles, le gouvernement évoque enfin la question liée au financement et au traitement de la dette à travers d’éventuelles nouvelles sources de financement avant la fin 2014. Ce point central, jusque-là occulté par le gouvernement vient légitimer notre exigence d’un véritable débat sur cet aspect fondamental du système ferroviaire», soulignent-ils. Pour autant, «le reste des annonces, au regard du texte gouvernemental, comporte de nombreuses failles qui n’assurent pas un système ferroviaire unifié autour d’une entreprise intégrée : la SNCF. Le projet de loi demeure fortement néfaste pour le service public SNCF et les cheminots», ont-ils estimé. Auparavant, le secrétaire général de la CGT-cheminots, Gilbert Garrel, avait conditionné l’arrêt de la grève à un report du projet, qui doit être examiné à l’Assemblée du 17 au 19 juin, un point repris par SUD-Rail jeudi soir. Le gouvernement a exclu tout report, évoquant une réforme «indispensable».

0 Réponses à “Grève SNCF: ça continue”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol