SNCF: grève pourquoi ?

Encore une cathédrale administrative qui suscite le mécontentement. Celui des syndicats mais aussi de Bruxelles pour des raisons inverses. Bruxelles veut une séparation nette entre la gestion des infrastructures (les voies) et l’exploitation (la circulation des tains), les syndicats eux veulent un regroupement de toutes ces activités précédemment assurées par la SNCF (avant la création de RFF°). Le gouvernement a choisi une voie médiane avec un holding qui chapeautera la société d’exploitation et la société de gestion des infras. Bref de quoi mécontenter tout le monde. La vérité c’est que RFF n’a été créé que pour apurer l’endettement de la SNCF mais cet endettement a simplement été transféré à RFF sans aucun mécanisme d’apurement. (Contrairement à l’Allemagne qui a mené sa reforme jusqu’à bout). Ensuite Bruxelles a toujours voulu favoriser la concurrence à l’intérieur du réseau ferroviaire, d’où son exigence d’une séparation des pouvoirs entre ceux qui exploitent les trains et ceux qui affectent et gèrent les infrastructures. Les syndicats de cheminots CGT et SUD-Rail appellent donc à une grève reconductible le 10 juin dans le cadre d’une nouvelle journée d’action contre le projet de réforme ferroviaire qui sera examiné à l’Assemblée nationale à partir du 17 juin prochain. « L’interfédérale CGT et SUD-Rail a  décidé de commencer une grève reconductible le 10 juin à 19h00″, indique-t-elle dans un communiqué publié mardi. Les deux organisations syndicales réclament « le retrait du projet de loi, et la prise en compte de la plate-forme unitaire (CGT, SUD-Rail, UNSA) présentée au gouvernement pour une autre réforme du système ferroviaire. » Ce projet prévoit de regrouper l’exploitant ferroviaire SNCF et le gestionnaire d’infrastructures Réseau ferré de France (RFF) en un établissement public à caractère industriel et commercial. Selon les syndicats, ce projet ne va pas assez loin dans la réunification des deux entreprises, séparées en 1997. Les syndicats de cheminots y voient un dépeçage du système ferroviaire français actuel et reprochent au texte d’anticiper la libéralisation complète du transport de voyageurs prévue pour 2019 par l’Union européenne. Ils déplorent également le fait que la réforme ne règle pas, selon eux, la question de la dette du système ferroviaire qui s’élève à 44 milliards d’euros. François Nogué, DRH du groupe, s’est interrogé mardi soir sur les motivations de certains syndicats qui, avec des mots d’ordre réducteurs et simplistes, appellent à cette grève précipitée ». Il a pointé aussi les différences entre les syndicats. D’un côté la CGT et SUD appellent à une grève  » avant même d’avoir rencontré le ministre » tandis que de l’autre la CFDT et l’Unsa « travaillent aujourd’hui à faire amender la réforme ». La CGT, SUD-Rail et l’Unsa doivent être reçus le 12 juin par le ministre des Transports. L’Unsa a déposé une demande de concertation immédiate, préalable à tout dépôt de préavis de grève, et décidera mercredi s’il appelle également à un arrêt de travail. Pour le moment, il n’y a pas de prévisions de trafic. La SNCF détaillera la circulation des trains mardi soir. Les cheminots doivent se déclarer comme grévistes au minimum 48 heures avant le début du mouvement.

0 Réponses à “SNCF: grève pourquoi ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol