Traité transatlantique « trop d’opacité » (Fleur Pellerin)

Traité transatlantique « trop d’opacité » (Fleur Pellerin)

C’est  la secrétaire d’État au commerce extérieur qui l e dit, le traité avec les Etats-Unis est traité en toute opacité. En clair ce sont les technocrates de Bruxelles qui magouillent sans aucune légitimité démocratique. Pourtant Fleur Pellerin veut « contribuer au rayonnement international de la France ». La secrétaire d’État au Commerce extérieur, était l’invitée de BFM Business ce lundi 19 mai. Elle est revenue sur la notion de diplomatie économique. « Nous voulons renforcer notre influence et pousser l’intérêt de nos entreprises », a-t-elle déclaré. Si elle reconnaît que la situation peut être compliquée dans certains pays comme en Russie où « les intérêts des entreprises françaises ne sont pas forcément alignés avec la voix de l’Etat », elle a aussi mis en avant les réussites, notamment celle avec Alibaba. Vendredi 16 mai, la France a signé un accord pour renforcer la visibilité des produits tricolores sur le site d’e-commerce chinois. « En Chine, beaucoup de nos marques ont du mal à pénétrer le marché donc nous les aidons », s’est félicité Fleur Pellerin. Mais la diplomatie économique n’est pas mise en place qu’à l’étranger. La secrétaire d’Etat a donné, en effet, l’exemple des touristes qui viennent en France. Elle veut améliorer les demandes de visas des touristes, ou encore ouvrir certains magasins le dimanche. « Les touristes chinois sont ceux qui dépensent le plus, donc nos commerçants doivent avoir accès à cette clientèle d’où les discussions pour le travail du dimanche », tout en « respectant le dialogue social ». Par ailleurs, Fleur Pellerin est revenu sur le traité transatlantique. Et elle a fait, au nom de la classe politique, son mea culpa. « Nous aurions dû faire davantage de pédagogie ». La situation est compliquée: ce traité est négocié en toute confidentialité, mais certains pays comme la France demandent sa publication officielle. D’ailleurs, la secrétaire d’Etat salue le fait que le texte ait fuité sur internet. Concernant ce traité, Fleur Pellerin a essayé de rassurer les Français. Elle a expliqué que plusieurs lignes rouges ont été fixées et qu’en dernier recours, c’est le Parlement qui décidera de le ratifier ou non. « Si les lignes rouges ont été franchies, le Parlement ne le ratifiera pas ».

0 Réponses à “Traité transatlantique « trop d’opacité » (Fleur Pellerin)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol