L’immobilier trop cher tue la croissance

L’immobilier trop cher tue  la croissance

Comme dans toute l’Europe, les prix de l’immobilier ont grimpé en flèche en France dans les années 2000. Mais contrairement à nos voisins, ils n’ont pas baissé après la crise de 2008, ou très modérément. Trop, selon Terra Nova, le laboratoire d’idées proche du Parti socialiste, qui souligne les conséquences négatives de ces prix élevés. L’épargne des Français est ainsi entièrement dédiée au logement, ce qui ralentit la consommation d’autres biens. Mais l’achat immobilier est pourtant réservé qu’à quelques ménages. Les plus modestes et les plus jeunes n’ont pas les moyens d’accéder à la propriété, ce qui renforce les inégalités entre ces exclus et les propriétaires de longue date qui étoffent encore leur patrimoine. Pour enrayer ce système, Terra Nova émet plusieurs propositions. La fondation suggère par exemple de rendre obligatoire la construction sur un terrain pour lequel une attestation de constructibilité a été émise, faute de quoi le propriétaire serait exproprié ou contraint de payer à la commune une contribution aux investissements collectifs. Dissocier la propriété du foncier et de la construction pourrait également être une solution pour développer l’offre, comme cela se fait déjà dans d’autres pays.

0 Réponses à “L’immobilier trop cher tue la croissance”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol