Municipales: la gauche lourdement punie

Municipales: la gauche lourdement punie

 

Une très lourde défaite de la gauche, une montée du FN et l’UMP en tête des voix. La droite a recueilli 46,54% des suffrages exprimés, la gauche 37,74%, l’extrême droite 4,65% et l’extrême gauche 0,58%, selon des résultats « consolidés » annoncés dans la soirée par le ministre de l’Intérieur Manuel Valls.  La participation s’élève à 64,13%, contre 66,54% en 2008, a-t-il ajouté.  Le parti de Marine Le Pen a, semble-t-il, surfé sur une abstention record et les effets délétères des affaires qui ont secoué la classe politique ces dernières semaines (Buisson, écoutes Sarkozy, et mise en cause du patron de l’UMP Jean-François Copé).  La gauche a subi de plein fouet un exécutif au plus bas dans les sondages, François Hollande restant, au bout de deux ans de mandat, le président de plus impopulaire de la Ve République.  A Perpignan, Avignon, Forbach, Béziers et Fréjus, le FN est arrivé en tête du premier tour. Il est en mesure d’enregistrer d’autres victoires après celle d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) où Steeve Briois l’a emporté dimanche. C’est la première fois de son histoire que le parti d’extrême droite gagne dès le premier tour une ville de plus de 10.000 habitants.

0 Réponses à “Municipales: la gauche lourdement punie”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol