Municipales : l’abstention vainqueur

Municipales : l’abstention vainqueur

 

Il ne fait pas de doute que les municipales ne suscite pas un intérêt massif de la part des électeurs et l’abstention pourrait atteindre 40%. La crise, l’ambiance politique sulfureuse, les affaires, le discrédit des institutions n’encourage pas les votes. Pourtant c’est au plan local que la fiscalité pèse le plus sur le ménages (en moyenne 2000 euros).C’est un enjeu considérable d’autant qu’on parle de réviser les valeurs locatives peut-être même en fonction des revenus. L’environnement est aussi un enjeu local majeur dans les zones très urbanisée, le logement, les transports aussi. A la décharge des abstentionnistes, il faut bien convenir que la plupart des maires se comportent dans notre monarchie républicaine comme de petits barons. La démocratie se réduit le plus souvent au dépôt d’un bulletin dans l’urne. Ensuite c’est la bureaucratie politique et administrative qui décide du reste, c’est à dire de l’essentiel sans verticale hiérarchisation économique et sociale des projets. D’où  une majorité de villes surendettées qui n’ont d’autres solutions que d’accroitre la fiscalité.  Les instituts de sondage prévoient une abstention supérieure à 2008. Ipsos pense que la barre des 40 % sera franchie. On sent le phénomène de lassitude et de défiance arriver dans ce vote de proximité. Il paraît vraisemblable que la gauche sera plus affectée que la droite par cette abstention en raison de la politique globale menée par le gouvernement actuel.

0 Réponses à “Municipales : l’abstention vainqueur”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol