« Ianoukovitch et Timochenko deux problèmes de l’Ukraine »

« Ianoukovitch et Timochenko deux problèmes de l’Ukraine »

L’ancien président ukrainien Viktor Iouchtchenko  était l’invité d’Europe 1 et il en a profité pour partager ses impressions sur la situation politique dans son pays et vis-à-vis de la Russie. Pour lui, l’objectif de Vladimir Poutine est clair « il veut faire renaître une sorte de nouvel empire, une nouvelle URSS mais qui porterait le nom de la Russie. C’est un plan obsessionnel ». « Il a récemment déclaré que sa plus grande tragédie était la chute de l’URSS », a-t-il précisé. Viktor Iouchtchenko estime que les déclarations du président russe ce mardi, qui dit se réserver le droit de recourir à « tous les moyens » pour protéger ses citoyens en Ukraine – le prouvent.  L’ancien président de 2005 à 2010, et leader de la révolution orange en 2004, en profite aussi pour assure qu’il « ne sera pas candidat  à l’élection présidentielle anticipée » en Ukraine qui doit se tenir le 25 mai prochain. « Je pense plutôt qu’il faut soutenir la nouvelle génération, les nouveaux hommes politiques ukrainiens », a-t-il estimé. Toujours sur Europe 1, Viktor Iouchtchenko adresse un tacle à l’opposante Ioulia Timochenko (largement impliquée dans crains enrichissements personnels grâce au gaz russe). Il estime que « Viktor Ianoukovicth et Ioulia Timochenko [qui a été le Premier ministre de Iouchtchenko, ndlr] sont les deux problèmes de l’Ukraine ». Une critique en bonne et due et forme alors même que celle-ci devrait, elle, être candidate à l’élection présidentielle. Viktor Iouchtchenko a par ailleurs estimé que l’ancien boxeur et figure de l’opposition, Vitaly Klitschko « a de très bonnes chances pour cette élection présidentielle s’il prépare une politique qui consoliderait la nation ukrainienne ». L’ancien président s’est même dit « prêt à le soutenir ». Viktor Iouchtchenko a aussi balayé l’idée que la Crimée puisse être cédée à la Russie. « L’Ukraine est une entité, un pays qui ne fait qu’un et on ne peut pas se poser la question de savoir à qui est la Crimée. La Crimée est ukrainienne », a martelé l’ancien président ukrainien. Face à la détermination du président russe, il faut donc trouver des moyens de pressions. Selon lui, « Poutine a peur de deux choses : la réaction internationale et la réaction de son propre peuple ». Enfin, l’ancien dirigeant a été interrogé sur la manière dont la France et François Hollande gère la crise en Ukraine. Viktor Iouchtchenko confie qu’il souhaiterait « à terme que l’Ukraine devienne un membre à part entière de l’Union européenne ».  C’est pourquoi, il demande au président français de garder cette idée en tête, « que cela fasse partie de son programme politique ».

0 Réponses à “« Ianoukovitch et Timochenko deux problèmes de l’Ukraine »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol