Copé l’arnaqueur

Copé l’arnaqueur

 

Copé, comme beaucoup d’hommes politiques a les dents qui trainent sur le parquet. Mais lui en fait un peu trop. Il na jamais été populaire, environ 75% des français ont une mauvaise image de lui. Surtout depuis le tripatouillage des élections pour la direction de l’UMP.  Il faut dire qu’il manque singulièrement de charisme et de sincérité (il n’est pas le seul !). Face aux accusations de détournement des fonds de l’UMP il s’est un peu plus enfoncé avec ses propositions contradictoires. Il veut une loi mais cette loi existe déjà ; il veut la transparence mais il met les scellés sur les comptes de l’UMP ; il attaque la presse mais ce n’est pas le sujet (même s’il n’a pas totalement tort) ; En bref, il coule. Dans sa réplique aux accusations du Point, Jean-François Copé a en effet annoncé lundi qu’il allait déposer deux propositions de loi sur la transparence. En avril 2013, à la suite des aveux de Jérôme Cahuzac sur son compte en Suisse, le président de l’UMP n’avait pourtant pas eu de mots assez durs sur « l’opération transparence » lancée par François Hollande. Le président avait alors proposé un projet de loi sur la moralisation de la vie politique et demandé la publication des déclarations de patrimoine de tous les membres du gouvernement. Jean-François Copé s’était montré très critique sur ces mesures, dénonçant la « démagogie » de François Hollande et de son gouvernement. Contrairement à François Fillon, son ancien rival pour la direction du parti, le président de l’UMP avait déclaré qu’il attendrait une loi pour dévoiler son patrimoine. Prié sur France 2 de dire pourquoi il ne voulait pas le faire dès à présent, il avait répondu : « Parce que je ne concours pas à ce numéro de voyeurisme, d’hypocrisie. » Jean-François Copé avait aussi sermonné Laurent Wauquiez, le premier à droite à avoir publié dans le JDD sa déclaration de patrimoine, l’accusant d’être « infantile » et d’avoir « donné un coup de main à Hollande ». Par ailleurs, quand Jean-François Copé met en scène la mise à disposition de « l’intégralité de la comptabilité » de l’UMP, il omet de dire que les comptes des partis sont déjà publics. La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), qui existe depuis 1990, étudie ainsi chaque année les finances de tous les partis politiques, et publie un compte-rendu détaillé de ses travaux. Jean-François Copé a annoncé ensuite vouloir soumettre les médias subventionnés par l’État « aux mêmes contrôles que ceux imposés aux parlementaires », laissant entendre que ces subventions ne seraient pas publiées. Or, le montant de ces aides est déjà consultable sur le portail du gouvernement consacré aux données publiques, data.gouv.fr.

 

0 Réponses à “Copé l’arnaqueur”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol