Placé (écolo-EELV) : 18 000 euros de PV

Placé (écolo-EELV) : 18 000 euros de PV

Placé reconnaît les infractions routières qui ont générées 18.000 euros d’amendes, comme l’a révélé le Canard enchaîné. « Je ne le conteste pas, je suis d’accord pour payer depuis le début », a insisté le sénateur d’Europe Écologie-Les Verts auprès de l’AFP mercredi. Il a également précisé que l’affaire « n’a plus rien à voir avec la région » Ile-de-France. En 2010, la région a en effet reçu une facture de 22.000 euros d’amendes, a raconté Michèle Sabban, vice-présidente PS à la région, en charge de l’administration. La préfecture de police se retourne dans un premier temps vers le propriétaire du véhicule, qui ensuite se retourne vers le conducteur. Et le conducteur Placé affirme avoir réglé « rubis sur l’ongle » d’abord « le capital » des amendes, dès août 2010, « avec un chèque entre 6.000 et 7.000 euros » mais avoir demandé une « négociation sur les pénalités ». A ses yeux, ces faits restent « inexcusables ». « Surtout pour un élu, par rapport à l’exemplarité. Pour un écologiste en plus, et je le dis aussi, c’était une période où j’avais beaucoup de problèmes personnels. Cela arrive aussi aux élus », a-t-il défendu jeudi dans l’émission Face aux chrétiens. Et d’ajouter : « je les regrette (ces faits,Ndlr), y compris pour l’image du mouvement (Europe Ecologie-Les Verts) et pour mes propres amis, je leur présente mes excuses les plus sincères ». Sur Europe 1 vendredi matin, Emmanuelle Cosse, la nouvelle patronne d’Europe Écologie-Les Verts, lui en a quelque peu tenu rigueur. « Il les a payés en 2010 et c’est à lui d’y répondre. Par ailleurs, je lui ai toujours dit qu’il devait payer ses amendes et que c’était même inadmissible qu’il en ait eu. Je lui ai dit en tant qu’amie, pas en terme d’exemplarité. » Mercredi, le Canard enchaîné révélait l’ampleur des dettes de Jean-Vincent Placé liées à des infractions routières datant d’avant 2010. A l’appui, l’hebdomadaire reproduisait un document dans lequel la région Ile-de-France, propriétaire du véhicule de l’élu, relancerait l’écologiste lui demandant « en urgence de régulariser sa situation ». L’entourage de Jean-Paul Huchon, le président du conseil régional d’Ile-de-France, a toutefois précisé que le courrier publié n’était « qu’au stade de projet, pas encore paraphé et qu’il n’avait donc pas été envoyé à Jean-Vincent Placé ». Le sénateur EELV s’est également étonné de voir ressurgir cette histoire dont il n’avait plus entendu parler jusqu’à la publication du journal. Pour lui, « c’est la rançon de la notoriété » car « c’est la même histoire qu’il y a trois ans », a-t-il souligné auprès de l’AFP dès mercredi. Il trouve tout de même « un peu agaçant » la manière dont cela a été rendu public « alors (qu’il n’a) même pas reçu de courrier ».

 

0 Réponses à “Placé (écolo-EELV) : 18 000 euros de PV”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol