Ecotaxe : l’imposture écologique et fiscale

Ecotaxe : l’imposture écologique et fiscale

 

A l’origine l’ écotaxe était destinée à réduire les flux de marchandises en renchérissant le coût du transport. Une belle intention mais malheureusement contredite par la réalité de la politique des transports et la complexité des processus de production. On oublie un peu vite que l’ augmentation fiscale pèsera essentiellement sur les produits français (chaque élément du processus de production sera taxé tandis que les importations ne subiront qu’une fois cette fiscalité). Par ailleurs et surtout le renchérissement du coût du transport va constituer une aubaine supplémentaire pour les transporteurs étrangers qui déjà pillent le marché national grâce au cabotage (le droit pour des camions étrangers de faire du transport interne en France). Or ce sont les camions des ex pays de l’Est  qui pullulent en France car ils pratiquent des prix de dumping et contournent la législation française. Surtout des pavillons bulgares, roumains, polonais. Or ces pays ont des niveaux de coûts très inférieurs aux coûts français et les prix qu’ils offrent peuvent être de 30 à 50 inférieurs aux tarifs des entreprises françaises. Du coup avec l’écotaxe c’est la mort du pavillon routier français qui a déjà disparu à international et est attaqué de toutes parts en France. Ces pavillons étrangers ne modifieront qu’à la marge leur prix et seront encore plus compétitifs que les pavillons français. Par ailleurs dans une période de crise comme actuellement les chargeurs (clients du transport) vont exiger de revoir les tarifs routiers pour annuler l’effet de l’écotaxe. Du coup l’écotaxe n’aura plus aucun sens environnemental. Pour le transport pour compte propre (transport privé) c’est un handicap supplémentaire pour la compétitivité surtout pour des zones éloignées come la Bretagne (mais il y en a d’autres). Cette taxe est une imposture écologique car elle devait entre utilisée pour développer le rail, en faiat (comme en Allemagne) elle est essentiellement destinée à entretenir les routes. Quand bien même elle serait justifiée pourquoi mettre en place une telle cathédrale administrative quand il aurait été tellement simple augmenter la fiscalité sur le carburant  (dont le rendement actuel est de 13,7 milliards en 2013). Ce qui accessoirement aurait évité les coûts de recouvrement (par) Ecomov’  de 250 millions par an ; Une broutille !

0 Réponses à “Ecotaxe : l’imposture écologique et fiscale”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol