Les anglais frein à l’Europe (Delors)

Les anglais frein à l’Europe (Delors)

 

L’ancien président de la Commission européenne (1985-1994), Jacques Delors, affirme qu’ »un nouveau progrès social ne sera pas possible sans un renforcement de la gouvernance européenne ». « Je ne vois pas de possibilité de consolider et de renforcer le modèle social sans un saut politique et une refondation des relations industrielles », déclare-t-il dans une interview aux Echos.  « Cette ‘grande Europe’ reste une référence dans le monde, poursuit-il. Une relance est vitale par des politiques de voisinage, des relations clarifiées avec la Russie, de nouveaux pactes avec l’Afrique, si prometteuse, et avec les Amériques ».  A ce sujet, Jacques Delors n’apprécie guère la position de l’Angleterre qui propose un référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne. « Les Anglais sont un frein puissant dans une Europe qui a un trop petit moteur, conclut-il. S’ils n’acceptent plus le contrat de mariage, il faudra bien qu’ils en tirent les conséquences ».

 

0 Réponses à “Les anglais frein à l’Europe (Delors)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol