Heures sup. le débat reprend

Heures sup. le débat reprend

La défiscalisation des heures supplémentaires est-elle en passe de diviser la gauche ? Créée sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, supprimée à l’arrivée de François Hollande, la mesure avait pourtant les faveurs de Thierry Mandon, porte-parole des députés PS. « C’était une incitation fiscale à ne pas embaucher », explique Harlem Désir au micro de RTL. « C’est pour cette raison qu’elle a été supprimée. Nous n’allons pas revenir dessus. » Le premier secrétaire du Parti socialiste le martèle : « Notre politique en matière d’emploi, c’est la priorité à la création d’emploi. » Et donc au retour de la croissance. C’était évidemment une très mauvaise idée [de supprimer cette mesure]« , réplique Eric Woerth. « C’était une mesure de Nicolas Sarkozy, elle a subi dès le début du quinquennat de M. Hollande les foudres de la majorité socialiste. » « Ça diminue le prix du travail », explique-t-il. « Ça incite les personnes modestes à faire des heures supplémentaires quand c’est possible et ça augmente le pouvoir d’achat. »  Lui ne croit pas à la théorie du socialiste : plus d’heures supplémentaires ne veut pas dire moins d’emplois, bien au contraire. Elle permettait, selon lui, de relancer le pouvoir d’achat des Français : « Ça tirait l’économie vers le haut. » Cercle vertueux ou cercle vicieux, le débat n’est toujours pas clos.

0 Réponses à “Heures sup. le débat reprend”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol