Etats-Unis : moins de créations d’emplois que prévus

Etats-Unis : moins de créations d’emplois que prévus

 Le secteur non-agricole a créé moins d’emplois que prévu au mois de juillet sans empêcher le taux de chômage de reculer davantage que ce que prédisaient les économistes, ce qui pourrait inciter la Réserve fédérale à la prudence dans la mise au point du calendrier de la baisse de ses rachats d’actifs. Au total, 162.000 emplois ont été créés en dehors du secteur agricole, un chiffre bien inférieur aux 184.000 prévus. Qui plus est, les chiffres des créations de mai et juin, auparavant estimés à 195.000 chacun, ont été revus en baisse, respectivement à 176.000 et 188.000. Parallèlement, le taux de chômage a diminué davantage que ce qui était prévu, à 7,4%, contre 7,6% en juin, alors que les économistes anticipaient 7,5%. Cette amélioration doit toutefois être accueillie avec précaution. Si elle s’explique en partie par les embauches, elle est également imputable à une diminution de la population active. Ces chiffres accréditent l’hypothèse d’un marché de l’emploi sur le chemin de la reprise au côté d’une économie qui avance doucement, justifiant une poursuite du soutien de la Réserve fédérale. « Cette nouvelle ne préoccupe pas vraiment les marchés. A ce niveau, de manière quelque peu perverse, les mauvaises nouvelles sont un moteur pour les marchés parce que cela ne donne pas d’autre choix à la Fed que de continuer à faire tourner la planche à billets », commente Adam Sarhan, directeur général de Sarhan Capital à New York. « Si le chiffre avait été beaucoup plus fort, cela aurait tout de même alimenté la hausse des marchés parce que cela aurait reflété une amélioration de l’économie. Les partisans de la hausse sont dans une situation ‘gagnant-gagnant’. »

 

0 Réponses à “Etats-Unis : moins de créations d’emplois que prévus”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol