Michelin : Frédéric Cuvilier, ministre des Transports, « attentif », comme Montebourg ?

Michelin : Frédéric Cuvilier, ministre des Transports, « attentif », comme Montebourg ?

Attentisme, c’est la réponse du gouvernement aux licenciements notamment de Michelin ; Un mot qui ne signifie rien sinon que le gouvernement regarde et finalement laissera faire comme pour toutes les autres fermetures d’usine. « Le gouvernement sera attentif », a en effet promis mardi 11 juin le ministre des Transports Frédéric Cuvillier au micro de RTL  au lendemain de l’annonce faite par Michelin de la suppression de 700 postes dans son usine de Joué-Lès-Tours, accompagnée de la création de 500 emplois en France d’ici 2019. Le ministre des transports aurait mieux fait de s’exprimer sur la politique des transports et sur l’ hécatombe du transport routier (1536 défaillances d’entreprises en 2006 et 2759 en 2012) ; certes les facteurs explicatifs de la fermeture programmée de Joué les tours sont nombreux (fiscalité, 35 heures, écroulement du transport routier français, concurrence déloyale en particulier de la Chine etc.). Pour autant on attend autre chose que l’attentisme. « Nous sommes avec cette annonce de Michelin face à une stratégie de groupe plus générale. Il y a des perspectives d’investissements et de modernisation de l’outil industriel qui ont été annoncées », a-t-il estimé.  Des perspectives d’investissements et de modernisation de l’outil industriel ont été annoncées Frédéric Cuvillier « Le gouvernement et particulièrement Arnaud Montebourg (ministre du Redressement productif, ndlr) sera extrêmement attentif à ce qui  a été annoncé par Michelin, c’est-à-dire à ce que l’accompagnement et l’absence de licenciements secs soient respectés« , a ajouté Frédéric Cuvillier, tout en refusant de parler de licenciements boursiers.  « Il y a 800 Millions d’investissement dans le matériel industriel, productif, qui a été promis par Michelin », a-t-il encore dit. « Il est important, puisque Michelin s’y est engagé, à ce qu’il y ait l’accompagnement des 350 à 700 personnes qui seront concernées (par les suppressions d’emploi, ndlr) », a conclu le ministre des Transports.

0 Réponses à “Michelin : Frédéric Cuvilier, ministre des Transports, « attentif », comme Montebourg ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol