Hollande : face à la crise française, il botte en touche vers l’Europe

Hollande : face à la crise française, il botte en touche vers l’Europe

 

 Cette conférence de presse aura été vite oubliée. On retiendra des mots « offensif, mouvement, confiance », derrière pas grand-chose de nouveau sinon qu’il botte en touche vers l’Europe. Tout en sachant que ce changement là ce n’est pas pour demain mais pour  après demain, peut-être. D’après Hollande, La France a « démontré sa crédibilité budgétaire et amorcé le redressement de la compétitivité ». Ce qui lui permet de poursuivre « la démarche que j’ai engagée depuis mon élection : faire bouger les lignes en Europe » : solidarité, définition de l’union bancaire, nouvelle doctrine de la BCE, sauvetage de la Grèce, baisse des taux d’intérêt (« les nôtres sont à un plus bas historique »). « Ce sont des résultats que je revendique (…) dans le cadre de l’indispensable, je dis bien indispensable, couple franco-allemand ». « La crise financière est derrière nous, ce qui frappe l’Europe, c’est la récession (..) déclenchée par les politiques d’austérité ». Le délai obtenu pour remettre la France dans les clous de Maastricht est « une opportunité » pour sortir de la crise. « D’abord, lancer une initiative européenne. L’Europe est regardée comme un continent malade, en déclin, en doute. »
Quatre points pour la relancer : 

1-instaurer un gouvernement économique qui se réunirait tous les mois autour d’un président élu. Au programme : convergence sociale, lutte contre la fraude fiscale;
2. s’engager dans un plan pour les jeunes d’Europe et définir un plan d’investissement pour les technologies de l’information et de la communication;
3. Une communauté européenne de l’énergie, notamment pour renforcer les renouvelables;
4. Une nouvelle étape d’intégration;

En fait, Hollande sait parfaitement que rien ne bougera en 2013 du fait notamment des divergences et des élections allemandes. En 2014 peut-être mais ces orientations éventuelles devront recevoir l’accord de toutes les parties, il faudra au moins encore une année.  Si l’intégration européenne a lieu, il faudra encore lui donner une stratégie qui ne se résume pas à l’austérité. Même dans ce cas les concrétisations sur la croissance ne se feront pas sentir avant 2016, 2017 ou plus tard. En tout cas, un bon alibi pour ne pas traiter la crise structurelle franco-française caractérisée par la baisse des investissements, la croissance atone, la hausse de a fiscalité et l’augmentation du chômage.

 

 

 

0 Réponses à “Hollande : face à la crise française, il botte en touche vers l’Europe”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol