Affaire Bettencourt : Woerth innocent ! ben voyons !

Affaire Bettencourt : Woerth innocent ! ben voyons !

Les affaires politico-financières sont rarement menées à leur terme, enterrées avant souvenait pour des questions de procédures ; Cela semble le cas pour Woerth dans l’affaire Bettancourt. Les juges du parquet ne sont pas idiots, ça sent le roussi pour Hollande et sa majorité et la très longue procédure risque d’aboutir (si elle n’est pas enterrée) sous une autre majorité. Le parquet de Bordeaux a donc annoncé vendredi 10 mai avoir requis des non-lieux dans le volet de l’affaire Bettencourt concernant le trafic d’influence, dans lequel l’ancien ministre du Budget, Eric Woerth, et l’ex-homme de confiance de la milliardaire, Patrice de Maistre, ont été mis en examen en 2012. Les juges d’instruction en charge du dossier avaient auparavant estimé qu’Eric Woerth avait pu attribuer une légion d’Honneur à Patrice de Maistre en 2007 en échange d’un emploi pour son épouse chez Clymène,  une société de Mme Bettencourt. Finalement, le parquet estime que « le lien de corrélation entre les deux faits n’est pas formellement démontré ». Par ailleurs, il juge que « l’action conduite par M. Eric Woerth n’encourt aucun reproche » dans un sous-dossier concernant la mise à disposition par l’Etat d’une parcelle destinée à recevoir la construction d’un auditorium financé par Mme Bettencourt. Les juges d’instruction en charge de ce volumineux dossier, Jean-Michel Gentil, Cécile Ramonatxo et Valérie Noël, auront cependant le dernier mot et peuvent au choix suivre ces réquisitions ou renvoyer quand même les deux hommes devant le tribunal correctionnel.  Dans cette affaire, Eric Woerth a toujours clamé son innocence. Le volet trafic d’influence portait aussi, à l’origine, sur un possible financement illicite de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy en 2007. Les deux hommes n’ont pas été mis en examen pour cela, notamment, comme le parquet le reconnaît pour la première fois, parce que ces éventuels faits, « circonscrits au 1er trimestre 2007″, « auraient, en tout état de cause, été couverts par la prescription ». Mais le parquet va plus loin, considérant que « les délits de financements illicites » de campagne ou de parti politique, « ne ressortent nullement caractérisés du dossier ». En clair, des remises d’argent entre Eric Woerth et de Patrice Maistre n’ont pu être clairement établies.  Pour contourner le problème de la prescription, les juges ont alors mis en examen Eric Woerth et Nicolas Sarkozy dans ce volet, ce qui signifie qu’ils les soupçonnent d’avoir profité de l’argent d’une vieille dame n’ayant plus toute sa tête depuis fin 2006, pour financer la campagne électorale de M. Sarkozy.  Or, si le parquet estime vraiment que les remises d’argent entre MM. de Maistre et Woerth ne peuvent être prouvées, il reste valable qu’on parle d’ »abus de faiblesse » ou de « financement illicite de parti politique ». Donc, M. Woerth peut espérer que le parquet requerra aussi un non-lieu pour le recel d’abus de faiblesse qui lui a valu une autre mise en examen le 9 février 2012.  Quant à M. Sarkozy, mis en examen pour abus de faiblesse le 21 mars, il y a des semaines que l’on sait que le parquet de Bordeaux requerra un non-lieu en sa faveur.

 

0 Réponses à “Affaire Bettencourt : Woerth innocent ! ben voyons !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol