2017- Fillon : rupture avec Sarkozy

2017- Fillon : rupture avec Sarkozy

François Fillon, interrogé à Tokyo sur l’ancien chef de l’État et ses conférences à travers le monde (comme jeudi à Las Vegas), entérine sa rupture avec Sarkozy: « Moi, je suis engagé dans la vie politique, ce n’est pas son cas », insiste-t-il, ajoutant que M. Sarkozy avait annoncé son retrait après sa défaite à la présidentielle de 2012. Candidat en 2017 « quoi qu’il arrive »: par ces mots, prononcés jeudi à Tokyo, François Fillon a marqué sa « détermination » à être candidat à l’élection présidentielle, semblant ainsi écarter un retour de Nicolas Sarkozy, même s’il a ensuite voulu clarifier sa position en évoquant la primaire.  En réalité, au soir de sa défaite, le 6 mai 2012, Nicolas Sarkozy était resté suffisamment vague pour laisser une porte ouverte. « Une autre époque s’ouvre (…) mon engagement dans la vie de mon pays sera désormais différent (…) au moment où je m’apprête à redevenir un Français parmi les Français », avait-il affirmé.  Les sarkozystes Roger Karoutchi et Patrick Balkany ont tous deux réagi en affirmant que « ce n’était pas le moment » de tenir de tels propos, les Français étant « plus préoccupés » par les problèmes économiques.  Selon le sénateur Karoutchi, parler maintenant de 2017, « c’est accélérer le calendrier ». « On n’est pas dans le timing » et M. Fillon est « plus préoccupé par sa carrière que par ce qu’il se passe en France », a renchéri M. Balkany.  Toutes ces subtilités de langage montrent en tous cas que la droite française reste divisée en deux camps, reproduisant depuis des années la rupture opérée en 1994 entre chiraquiens et balladuriens, quand Nicolas Sarkozy avait pris le parti d’Édouard Balladur contre son ancien mentor Jacques Chirac pour la présidentielle de 1995, ce que les chiraquiens ne lui ont jamais pardonné.  François Fillon, à l’époque balladurien, vient d’ailleurs de s’adjoindre un allié de poids en la personne du chiraquien Patrick Stéfanini, ex-directeur de campagne de M. Chirac en 1995 et 2002, et qui deviendra, d’ici quelques jours, le secrétaire général de Force républicaine, l’association de François Fillon. Cette information, révélée par i-Télé, a été confirmée à l’AFP par l’entourage de M. Fillon.

0 Réponses à “2017- Fillon : rupture avec Sarkozy”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol