Emploi : Montebourg satisfait; de lui-même, comme toujours !

Emploi : Montebourg satisfait , de lui-même, comme toujours !

 

Arnaud Montebourg a affirmé avoir sauvé près de 85% des emplois menacés, grâce à des politiques de « donnant-donnant » avec les groupes, dans un entretien au journal Le Monde. « Durant cette année de combat nous avons traité plus de 500 dossiers et préservé 65.031 emplois sur les 76.809 qui étaient menacés », a-t-il dit dans l’édition du quotidien datée de dimanche-lundi. « Notre travail est de prendre un à un les dossiers sans abandonner une seule de nos entreprises », a-t-il ajouté reconnaissant toutefois que l’ »Etat n’a pas a un pouvoir divin mais il peut obtenir beaucoup ».S’exprimant sur le cas du constructeur PSA, le ministre a souligné que certes 8.000 emplois allient être perdus, mais « notre rôle est de garantir un avenir aux 90.000 autres salariés du groupe ».  Quant aux accusations d’avoir plié devant la famille Peugeot et accepté des suppression d’emplois, il a rétorqué que « le gouvernement ne s’écrase devant personne » et dit avoir mené « une politique de donnant-donnant » avec la direction du groupe. Au sujet de l’usine sidérurgique de Florange, qui finalement vient de fermer ses portes malgré sa farouche opposition, M. Montebourg a reconnu que les choix du gouvernement se sont imposés à lui. « Sur Florange, le Premier ministre a fait des choix et ils s’imposent à moi. J’avais présenté ma démission, puis décidé, à la demande du Président de la République, de rester à mon poste de combat ». Dans ce dossier tout n’est pas perdu, selon lui. « La nationalisation temporaire » évoquée à plusieurs reprises, « reste sur la table ». « C’est un outil à la disposition de tout gouvernement souverain qui est d’ailleurs utilisé par des pays comme le Japon ou la Nouvelle-Zélande », a ajouté M. Montebourg. Concernant Renault, le ministre a souligné que le gouvernement avait réussi à négocier pour relocaliser une partie de la production du groupe en France. Il reconnaît que des sacrifices sont malgré tout demandés aux salariés mais il y a des contreparties. « Le travail du gouvernement c’est de trouver des compromis », dit-il.

0 Réponses à “Emploi : Montebourg satisfait; de lui-même, comme toujours !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol