Une nouvelle SNCF unifiée ou éclatée

Une nouvelle SNCF unifiée  ou éclatée

 

Deux  rapports remis ce matin au premier ministre Jean-Marc Ayrault prônent un retour à l’économie administrée. Celui de Jacques Auxiette, président de l’Association des régions de France (ARF), qui s’était déclaré partisan d’une réintégration de Réseau ferré de France (RFF) dans la SNCF, comporte ­­42 propositions. Selon nos informations, il recommande la création d’un pôle public unifié (PPU), qui réunirait la SNCF et un nouveau gestionnaire d’infrastructure regroupant RFF, la direction des circulations ferroviaires, la branche SNCF Infra, mais aussi Gares et Connexions. Ce PPU, au statut d’établissement public industriel et commercial, serait présidé par le ministre des Transports et piloté par un conseil d’administration composé de représentants de l’État, des régions, des salariés et des usagers. La mission du PPU serait dictée par une loi d’orientation et de programmation ferroviaire quinquennale, qui définirait les moyens alloués aux investissements, les dotations aux opérateurs ferroviaires, les évolutions tarifaires, les projets d’infrastructures… C’est aussi l’État qui devrait prendre la responsabilité des TGV. Le président de l’ARF estime qu’il faut «stopper la trop grande autonomie de gestion de la SNCF» et que l’Union européenne doit accepter le principe de subsidiarité de l’organisation du système ferroviaire national. De son côté, le rapport de Jean-Louis Bianco prône une gestion distincte des activités d’exploitation et de gestion des infrastructures. Guillaume Pepy, réduit à piloter l’opérateur ferroviaire, pourrait vite regretter d’avoir signé pour un nouveau quinquennat.

 

0 Réponses à “Une nouvelle SNCF unifiée ou éclatée”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol