Mariage pour tous : baston à l’assemblée

Mariage pour tous : baston à l’assemblée

Les députés ont offert dans la nuit de jeudi à vendredi un triste spectacle lors de la lecture du texte. Apparemment excédés par une mimique d’un collaborateur de la ministre de la Justice Christiane Taubira, des députés UMP se sont précipités vers les bancs du gouvernement en criant « dehors », « dehors ». Cela s’est passé en pleine intervention de Marc Le Fur. Le député, qui revenait d’une manifestation et racontait la blessure d’une manifestante, accuse le ministre de l’Intérieur Manuel Valls de débordements policiers dans les manifestations contre le mariage homosexuel. Interruption de séance. Le moment de confusion a duré pendant plusieurs minutes sans qu’il soit possible de comprendre ce qui a déclenché la colère des parlementaires de l’opposition. Le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies était au milieu dans une tension physique très inhabituelle et les députés ont failli en venir aux mains. « Rien ne justifie une espèce de descente avec une menace physique comme celle à laquelle on a assisté », a lancé Claude Bartolone. « Rien ne peut justifier la descente qu’il y a eu pour menacer un membre du cabinet de la garde des Sceaux », a dit le président de l’Assemblée.  Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale : « Rien ne justifie une espèce de descente avec une menace physique comme celle à laquelle on a assisté » « Si nous qui votons la loi, donnons l’impression de faire la justice nous même (…), il y a quelque chose qui ne fonctionne pas », a-t-il dit. « Nous ne sommes pas dans un cour d’école », a-t-il encore ajouté. Le député Bernard Roman (PS) a affirmé que « quelques coups de poing sont partis ». Des huissiers se sont même interposés. Le président des députés UMP, Christian Jacob, a plaidé « la fatigue » et fustigé « l’attitude pas acceptable de la part de collaborateurs ». Pour sa part, le socialiste Jean-Jacques Urvoas a déclaré : « Les nerfs lâchent, ils cherchent toutes les occasions inimaginables pour tendre l’atmosphère (…). Ils ont pris prétexte d’un soupir d’un collaborateur, qui sans doute comme nous était un peu fatigué, pour créer un incident dans un climat qui rappelait plus le Parlement russe ».  « Si vous en êtes à foncer en masse contre des fonctionnaires », a lancé la garde des Sceaux, en prenant le soin de préciser que le collaborateur incriminé n’était pas un membre du cabinet mais un fonctionnaire. « Vous n’êtes jamais responsable de rien », a ajouté Christiane Taubira. Malgré les protestations de l’UMP, l’Assemblée a décidé de prolonger les débats. Fin d’examen programmée dans la matinée. Le vote définitif du texte est prévu mardi prochain à 16h15.

 

0 Réponses à “Mariage pour tous : baston à l’assemblée”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol