Après le covoiturage, le costockage

Après le covoiturage, le costockage

 

Mettre en commun des surfaces de stockage disponibles, Cette nouvelle forme de consommation fondée sur le partage des ressources entre particuliers est en plein essor. Après Airbnb, plateforme de location de logements de vacances, ou BlaBlaCar, entreprise de covoiturage, Costockage s’attaque à la location et au partage d’espaces de stockage entre particuliers, une première en France. Fondée en 2012 par deux jeunes entrepreneurs, cette start-up lance son site web et son blog pour développer son activité.  Réputée en Grande-Bretagne, cette méthode de stockage pourrait contribuer à favoriser l’essor de l’économie collaborative en France. Le marché du self-stockage (mettre à la disposition des entreprises et des particuliers des espaces de stockage sécurisés) et du costockage français est largement sous-developpé par rapport à celui du Royaume-Uni. Par exemple, on recense 425 site de self-stockage en Grande-Bretagne contre 110 en France. Quant au costockage, la concurrence est rude outre-Manche entre plusieurs jeunes start-ups comme Storenextdoor, Sharemystorage ou Storemates. En attendant, la création de Costockage pourrait faire des émules en France.  Sur le site, dont la version finale sera prête en avril, les propriétaires de tout espace libre (cave, box de parking…) peuvent le mettre à disposition comme lieu de costockage. Adam Levy-Zauberman, cofondateur de la start-up française avec Mickaël Nadjar, décrit le costockage comme «une rencontre entre le self-stockage et la consommation collaborative». «Les loueurs sont propriétaires de ressources sous-utilisées qu’ils peuvent mettre à profit. Les locataires trouvent un service plus proche et moins cher. Nous aidons les gens à trouver le lieu idéal pour stocker leurs biens, proche de chez eux» ajoute-t-il.  Via le site, les propriétaires peuvent diffuser des annonces. Le co-fondateur de Costockage insiste sur la sécurité des transactions: «Afin de préserver la confidentialité, les informations personnelles de chacun ne sont pas divulguées tant que la réservation n’est pas confirmée. Les coordonnées bancaires du locataire sont vérifiées et protégées et une assurance est comprise dans les frais». Les prix de location sont fixés par les loueurs. L’entreprise travaille cependant en collaboration avec les propriétaires afin d’établir un prix optimal en fonction des caractéristiques de leur espace et leur localisation. Elle touche entre 15 et 20% de commission sur les transactions effectuées.

 

0 Réponses à “Après le covoiturage, le costockage”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol