Notation :Fitch dégrade l’Italie

Notation :Fitch dégrade l’Italie

 

Draghi avait botté en touche juedi à propos de l’Italie avec quqlues propos insipides ; propos pas vraiment rassurants car  Fitch Ratings a annoncé vendredi l’abaissement de la note souveraine de l’Italie, la ramenant de A- à BBB+, évoquant des élections législatives qui n’ont pas abouti à une majorité claire et le risque que la récession qui frappe le pays soit plus longue que prévu. L’agence a assorti sa note d’une perspective négative. Elle pourrait encore abaisser cette note si la récession devait s’aggraver. « Les résultats peu concluants des législatives italiennes des 24 et 25 février font qu’il est improbable qu’un nouveau gouvernement stable puisse être constitué dans les prochaines semaines », souligne l’agence. « Le quatrième trimestre 2012 confirme que la récession en cours en Italie est l’une des plus profondes en Europe », ajoute-t-elle. Fitch anticipe une contraction du PIB de 1,8% cette année en Italie, après 2,4% en 2012. Les dernières élections législatives italiennes ont débouché sur une impasse politique, le centre-gauche ayant décroché une majorité à la Chambre des députés sans parvenir à l’emporter au Sénat. L’absence de consensus politique entre les forces politiques en présence empêche la constitution d’un gouvernement et menace la stabilité de la république transalpine. L’agence de notation s’attend à ce que l’endettement italien monte jusqu’à un niveau proche de 130% du produit intérieur brut du pays. Au milieu de l’année dernière, sa prévision tablait sur un maximum à 125%. L’annonce de Fitch a provoqué un repli de l’euro et une progression des rendements des obligations italiennes sur le marché secondaire.

0 Réponses à “Notation :Fitch dégrade l’Italie”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol