• Accueil
  • > Montebourg ministre du déclin industriel, pour la presse américaine

Montebourg ministre du déclin industriel, pour la presse américaine

Montebourg ministre du déclin industriel, pour la presse américaine

Montebourg en rendant publique la lettre du président de Titan risque de ne pas finir gagnant dans un débat qu’il maîtrise mal. L’économie n’est pas un prétoire ! Le Wall Street Journal est le plus virulent. Le quotidien économique prend sans réserve la défense du PDG de Titan, dans un éditorial sous-titré «Un PDG Américain dit la brutale vérité à l’Etat français”. «M. Taylor a construit Titan à partir de rien, en a fait un important fabricant mondial de pneus pour le matériel agricole. Quand Goodyear a voulu vendre son usine d’Amiens Nord, Titan a été la seule entreprise à faire une offre. Mais l’usine est contrôlée par la CGT, syndicat d’extrême gauche que M. Taylor appelle, non sans raison, ‘le syndicat communiste.» L’éditorial égratigne le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg: «Pas un mois ne passe sans qu’une nouvelle usine ferme, ou que M. Montebourg ne menace un patron qui menace de fermer une usine, ou bien qu’il supplie un patron (parfois le même) de rester en France». L’éditorialiste suggère finalement de rebaptiser Arnaud Montebourg «ministre du déclin industriel.» Le New York Times titre «Quel Brouhaha!», en Français dans le texte, et considère que la lettre du PDG a «touché au nerf» les Français. «L’inquiétude sur la baisse de la compétitivité et la politique fiscale clivante du gouvernement Hollande ont conduit certains économistes à se demander si la France ne risquait pas de devenir le prochain grand malade d’Europe.» Pour le quotidien New Yorkais, «La semaine de 35 heures, le marché du travail rigide et l’influence des syndicats sur le marché du travail ont longtemps été source d’aggravation des affaires.» Le pure player économique Quarz que la productivité des Français est meilleure que celle des Allemands ou des Britanniques. «Le droit du travail, souvent moqué, établit la semaine de travail à juste 35 heures. Mais en incluant les heures supplémentaires, la semaine moyenne est de 39,5 heures, tout près de la moyenne de 40 heures des 17 pays de la zone euro en 2011 selon l’OCDE». Le vrai problème n’est pas la productivité française, selon Quarz, mais les demandes des syndicats de se voir garantir cinq ans de production continue. Le Los Angeles Times publie un éditorial plein d’humour de Paul Whitefield, titré «Un loup du capitalisme américain contre les Français fainéants». Il brode avec ironie sur la prétendue paresse des travailleurs français dont se plaint Maurice Taylor. «En visite en France, j’ai constaté que ‘l’heure du repas’ est un terme inapproprié: elle dure généralement de 11h30 à 13h30. Mais qui pourrait en vouloir aux Français? Vous, essayez donc de manger une assiette de fromage ou une salade, une baguette fraiche, peut-être un filet de sole et une assiette de fruits, le tout arrosé d’une bouteille de Bordeaux, en une heure seulement.»  Le journaliste raille ensuite la «méthode américaine» que propose le PDG de Titan dans sa lettre: acheter des pneus en Chine, payer les ouvriers moins d’un euro de l’heure et exporter les pneus en France. Puis en appelle à l’Histoire pour proposer une alternative miracle: «La grande idée d’Henry Ford était de vendre sa Ford T à un prix suffisamment bas, et en payant ses ouvriers assez bien pour qu’ils puissent se l’offrir. Ça a marché. Ça pourrait surement marcher aujourd’hui. Peut être même en France.»

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:

 

0 Réponses à “Montebourg ministre du déclin industriel, pour la presse américaine”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol