Spanghero : « pas responsable »

Spanghero : « pas responsable »

Il fallait s’y attendre, le feuilleton n’st pas terminé, Spanghero se défend et affirme « La magouille, elle vient d’ailleurs. » Le groupe français nie toute responsabilité dans le scandale de la viande de cheval, alors que le gouvernement l’accuse de « tromperie économique ». Joint par téléphone par Europe 1, le PDG s’exprime pour la première fois depuis le scandale. Il se dit sidéré et se défend : « je ne sais pas qui c’est mais ce n’est pas nous [qui avons fraudé]« , soutient Barthélémy Aguerre, se décrivant comme une « victime du schéma ». « La viande qui arrivait chez nous a toujours porté l’étiquette de bœuf ! », assure-t-il. « On a analysé des pains de viande. On a trouvé dans certains du bœuf et du cheval mélangés. Ce qui prouve bien que ce n’est pas Spanghero qui a fait la magouille. La magouille, elle vient d’ailleurs. » « Une petite négligence ». Cependant, pour la première fois, Barthélémy Aguerre reconnaît une négligence : « Il y a là peut-être une petite négligence : nous avons mis UE, au lieu de UE-Roumanie. Nous n’avons pas mis Roumanie. On peut nous le reprocher. »  « Je vais me battre ». « Le gouvernement est allé un peu vite parce que ça met en grande difficulté l’entreprise », reproche-t-il, qualifiant Benoît Hamon, le ministre délégué à la Consommation, qui a révélé les résultats de l’enquête, d’ »imprudent ». Spanghero, qui s’est vu retirer son agrément sanitaire, ne peut plus rien produire pendant 8 jours. « Je ne sais pas si on pourra se relever », admet Barthélémy Aguerre, même s’il dit attend vendredi matin « une solution » pour son entreprise qui emploie 360 salariés, aujourd’hui au chômage technique. « Je pense que je vais faire la preuve de notre innocence, de mon innocence en tout cas, et de celle de nos collaborateurs », annonce-t-il. « Il se passe quelque chose chez Spanghero ». Benoît Hamon reste, lui, suspicieux. Invité sur Europe 1 vendredi matin, le ministre a estimé qu’ »il y a suffisamment de faits pour qu’a minima on ait commis de très grosses négligences » chez Spanghero. « Il se passe quelque chose chez Spanghero. Est-ce qu’il y a une responsabilité, un lien, une complicité avec le trader néerlandais ? Je n’en sais rien à cette étape, cela dépendra des investigations des autorités néerlandaises. » Le ministre reconnaît qu’ »il ne [lui] revient pas de dire qui est coupable. Il revient à la justice d’investiguer à partir des documents que nous lui avons versés. Il fallait faire la transparence. »

 

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:

 

 

 

 

0 Réponses à “Spanghero : « pas responsable »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol