Mali : l’Europe des faux-culs

Mali :  l’Europe des faux-culs

Le concept d’Europe va être considérablement affaibli par l’absence de solidarité à l’égard de la France au Mali. En dépit des messages de soutien, l’union européenne n’entend pas soutenir la France sur le terrain. Quelques soutiens logistiques, des soutiens financiers peut-être et essentiellement pour l’instant une aide à la formation des militaires maliens. Autrement dit pas grand-chose quand on sait qu’une formation de ce type demande des années ; le conflit démontre à l’évidence ce qu’est l’Europe, un espace de libre échange, point final ; Et sans régulation, sans vision et sans stratégie commune. Sur le plan économique, on a déjà bien compris que chaque Etat pense surtout à la seule défense de ses intérêts ; L’Allemagne en premier dont le développement économique a largement été soutenu par l’endettement des pays du sud à travers ses exportations (60% des exports sont destinés à l’union économique). Certes l’assainissement des déficits est nécessaire mais certainement de manière aussi brutale. Résultat, une croissance qui s’écroule, un chômage qui explose, des recettes fiscales qui diminuent et finalement qui  augmentent encore l’endettement ; L’Europe est une belle idée, un beau processus d’abord et en premier pour mettre fin aux conflits sur ce continent, un beau projet politique ; ensuite pour permettre de se doter d’une force économique susceptible de rivaliser avec les autres grands blocs. Malheureusement l’Europe est incapable de réagir efficacement face à la crise, c’est même devenu le maillon faible de l’économie mondiale ; En cause, une doctrine économique bureaucratique dictée par l’Allemagne  notamment celle de la BCE, la seule banque centrale à promouvoir la neutralité face à la guerre des monnaies. Certes une politique plus accommandante n’est sans doute pas glorieuse mais elle permet au moins de soutenir la croissance. A terme évidemment, la facture via l’inflation, sera payée pal ensemble des consommateurs et des épargnants ; pas glorieux mais sans doute la seule politique à court et moyen terme en attendant les reformes structurelles indispensables pour résister  la montée des pays émergents. Cette affaire du Mali aura des conséquences ; d’abord parce ce n’est pas une opération de courte durée qui demander des moyens considérables (avec hélas des pertes humaines) avec des risques d’enlisement compte tenu des moyens employés; ensuite parce que l’enjeu concerne tous les pays occidentaux notamment ceux de l’Europe, enfin parce qu’elle révèle une nouvelle fois le peu de degré intégration ; finalement une Europe de faux culs généreux sur le plan des discours mais lâches sur le plan de l’action.

0 Réponses à “Mali : l’Europe des faux-culs”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol