Mali : Mélenchon déraille

Mali : Mélenchon déraille

A force de vouloir jouer à l’opposant Mélenchon a déraillé. Sur nombre de question, ses analyses alimentent parfois utilement le débat même si on peut douter de la crédibilité de ses propositions. Cette fois, il déraille complètement sur le Mali en demandant un débat préalable au parlement. Pourquoi aussi envoyer un message officiel aux islamiste pour les prévenir de la riposte française afin qu’ils  puissent s’adapter à temps !  Les guerres ne se décident pas sur la voie publique. Il y avait sans des interrogations que Mélenchon a négligées par facilité ou ignorance. Comme la durée de l’opération et ses chances de réussite vis-à-vis de la réunification du Mali ou encore les risques d’attentats en France. (Jusque là toutes guerres de ce type ont été perdues). Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de Gauche, a donc jugé vendredi « discutable » l’engagement de l’armée française au Mali et « condamnable » le fait que la décision ait été prise « sans en saisir préalablement ni le gouvernement ni le Parlement ».   »L’intérêt d’une intervention militaire extérieure pour régler le problème posé au nord du Mali est discutable. En décider alors que les intérêts fondamentaux de la France ne sont pas en cause, selon le chef de l’Etat lui-même, et alors que les troupes africaines sont engagées, est discutable », écrit M. Mélenchon dans un communiqué.   »En décider seul, sans en saisir préalablement ni le gouvernement ni le Parlement, est condamnable », a-t-il ajouté. Remarque : n’intervenir que lorsque les intérêts fondamentaux sont en jeu relève d’une conception assez post colonialiste de la solidarité infranationale ; par ailleurs  quand on connait la réalité des forces africaines, on peut douter de la capacité d’évaluation des forces en présence de la part de Mélenchon.   François Hollande a confirmé vendredi l’engagement des forces armées françaises au Mali pour repousser les groupes armés islamistes en soutien aux troupes maliennes. Dans une déclaration à l’Elysée, le chef de l’Etat a affirmé que cette opération de lutte contre des « terroristes » durerait « le temps nécessaire », ajoutant que le Parlement serait « saisi dès lundi » sur ce dossier.

0 Réponses à “Mali : Mélenchon déraille”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol