Mittal : négociations suspendues

Mittal : négociations suspendues

La première réunion vendredi à Paris entre direction et syndicats d’ArcelorMittal sur la négociation d’un accord relatif notamment à la fermeture des hauts-fourneaux de Florange a été suspendue, la direction n’ayant pas fourni, selon les syndicats, d’éléments suffisants sur un nouveau projet industriel. La direction voulait que cette réunion serve de cadrage à la négociation portant à la fois sur un projet industriel et commercial triennal, et sur ses conséquences sociales, pour l’ensemble de la société ArcelorMittal Atlantique et Lorraine (AMAL, qui regroupe les sites de Dunkerque et Mardyck (Nord), Montataire (Oise), Desvres (Pas-de-Calais), Florange (Moselle), Mouzon (Ardennes), Basse Indre (Loire-Atlantique), et Dudelange (Belgique). Or, les syndicats CGT, CFDT, CGE-CGC et FO ont refusé d’entamer les négociations sur le volet social faute d’informations précises sur ce projet industriel. « Je pensais venir ici sur une problématique liée à l’accord avec le gouvernement sur Florange et Basse Indre (dont des activités vont être transférées sur le site mosellan, ndlr), je ne suis pas venu pour négocier un plan stratégique sur tout Amal, avec des impacts potentiels sur tous les sites, c’est beaucoup plus gros comme négociation », a expliqué Jean-Marc Vécrin, délégué central CFDT.

 

0 Réponses à “Mittal : négociations suspendues”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol