• Accueil
  • > fiscalité
  • > Réfugiés fiscaux : après Alain Affelou, Jean-Michel Jarre quitte le front pour l’Angleterre

Réfugiés fiscaux : après Alain Affelou, Jean-Michel Jarre quitte le front pour l’Angleterre

Réfugiés fiscaux : après Alain Affelou, Jean-Michel Jarre quitte le front pour l’Angleterre

 

Le célèbre musicien et compositeur de musique électronique envisage en effet d’installer des activités commerciales à Londres. Mais il dément tout projet d’exil fiscal outre-Manche, un démenti étayé par le bureau du Premier ministre britannique David Cameron. Le musicien s’est entretenu ces derniers mois avec des responsables de Downing Street en vue d’installer des activités commerciales à Londres, selon les services de David Cameron. « Jean-Michel Jarre s’est rendu à Downing Street (le bureau du Premier ministre britannique, NDLR) avec des responsables de ‘Tech City », un centre consacré aux innovations technologiques dans l’est de Londres, a déclaré mardi un porte-parole de M. David Cameron. « Il y a un nombre croissant d’entreprises et d’entrepreneurs du monde entier qui veulent participer » à Tech City, a-t-il ajouté.  De son côté, le musicien a fait savoir dans un communiqué qu’il avait « rencontré de manière informelle, les responsables du projet de développement du « Tech City » dans l’est de Londres, il y a quelques mois ». « Il a été évoqué la possibilité de collaborer à ce projet à travers la nouvelle société Jarre Technologies à laquelle le musicien participe ainsi que l’idée de créer une académie de musique électronique sous la direction du compositeur », précise le musicien. « Depuis toujours, Jean-Michel Jarre, a des relations personnelles et professionnelles avec l’Angleterre et celles-ci n’ont jamais rien eu à voir avec (de) quelconques mesures politiques françaises », ajoute le communiqué. Son entourage souligne que le musicien, citoyen français, habite à Paris, que sa société de production est installée depuis toujours à Paris et dément tout projet d’exil fiscal.  Le gouvernement britannique, qui veut faire du Royaume-Uni le « premier choix » des entrepreneurs, a mis en place un programme de réduction d’impôt de 50% pour les 100.000 premières livres investies.  Les discussions entre Jean-Michel Jarre et des responsables de Downing Street ont eu lieu alors que le gouvernement français tente d’imposer une tranche d’impôt à 75% pour les plus riches contribuables.  Très contestée à droite et par les patrons des grandes entreprises, cette mesure a vite fait scandale en France, avec en point d’orgue l’annonce de l‘exil fiscal en Belgique de l’acteur Gérard Depardieu. Le week-end dernier, le gouvernement français a essuyé un camouflet sur le sujet, le Conseil constitutionnel annulant la mesure. Fin décembre, c’est le célèbre opticien Alain Afflelou qui a annoncé son installation à Londres, mais en prenant soin de récuser tout exil fiscal.

 

0 Réponses à “Réfugiés fiscaux : après Alain Affelou, Jean-Michel Jarre quitte le front pour l’Angleterre”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol