• Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

Archive mensuelle de novembre 2012

Page 19 sur 19

Europe- General Motors: 2.600 suppressions d’emplois

Europe- General Motors: 2.600 suppressions d’emplois

GM prévoit une nouvelle baisse du marché autos de 5% environ en 2013 ; dans le rouge, il a déjà supprimés 2600 emplois en Europe et va continuer en 2013. Le numéro un américain de l’automobile General Motors a annoncé mercredi avoir supprimé 2.300 emplois depuis le début de l’année en Europe sur un total de 2.600 visés pour 2012, et veut continuer à réduire ses effectifs l’an prochain dans la région, où ses pertes s’aggravent.  Ces réductions d’effectifs ont été obtenues en majorité grâce à des départs à la retraite ou négociés, a indiqué le directeur de la région Europe, Steve Girsky, lors d’une conférence avec les analystes suivant la publication des résultats trimestriels.  Ce n’est « pas quelque chose de nouveau en interne. Nous en sommes déjà à 2.300 personnes (depuis le début de l’année). Nous préférons agir avant et annoncer après », a-t-il déclaré.  GM n’a pas précisé dans quels pays se situaient ces suppressions de postes mais selon James Cain, porte-parole du groupe, elles ont lieu essentiellement en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France.  Le constructeur a vu son bénéfice du troisième trimestre baisser de 12% sur un an, notamment à cause de 500 millions de dollars de pertes en Europe, et prévoit de perdre entre 1,5 et 1,8 milliard de dollars dans la région cette année.  « Nous allons également réduire notre troisième équipe de production dans l’usine de Eisenach », en Allemagne, en 2013. Le groupe table sur « plus de réduction d’effectifs en Europe en fonction de la demande ».  GM anticipe une baisse de 4 à 5% de la demande en Europe l’an prochain mais a malgré tout pour objectif « des résultats améliorés en 2013″, et vise le seuil de rentabilité d’ici 2015, a commenté le directeur financier Dan Amman.  Parmi les autres mesures de restructuration en Europe, les dirigeants du groupe ont cité du chômage partiel, la consolidation de la production de l’Opel Astra sur deux usines au lieu de trois auparavant, et ont noté que la situation de l’usine de transmission de Strasbourg était « à l’étude ».  James Cain a rappelé que le groupe était en discussions avec une entreprise « cliente » pour lui céder son site de Strasbourg mais n’a pas donné plus de détails. Un syndicaliste de l’usine avait identifié à la mi-octobre le potentiel acheteur comme étant le belge Punch Power Train.  Les dirigeants de GM ont aussi précisé qu’aucune « allocation de produit futur n’avait été faite pour l’usine de Bochum (en Allemagne) après la fin de la production de la Zafira ». L’avenir de cette usine est en question depuis de longs mois.

 

 

Espagne: réduction dans les aéroports ; en France on construit à Nantes !

Espagne: réduction dans les  aéroports ; en France on construit à Nantes !

L’Espagne devrait exporter ses aéroports vers la France ; Madrid supprime les siens, nous on construit ! L’organisme de gestion des aéroports espagnols Aena a annoncé mercredi qu’il avait décidé de procéder à 1.600 licenciements volontaires ce qui pourrait entraîner la réduction de plus d’un dixième de ses effectifs d’ici à la fin de l’année et sans doute la fermeture d’aéroports.   L’entreprise publique a indiqué dans un communiqué qu’elle était arrivée à un accord avec les syndicats pour proposer un plan de départ pour 1.600 de ses 15.000 salariés. Les partants ne seraient pas remplacés.   »Cette mesure est une des différentes actions du plan d’efficacité des aéroports pour garantir l’avenir d’Aena, qui comporte une réduction substantielle des coûts d’exploitation », a-t-elle déclaré. Aena, qui gère 47 aéroports en Espagne et 26 à l’extérieur, a précisé que sa dette s’élevait à 14 milliards d’euros. Elle affirme qu’elle financera les licenciements sans aide supplémentaire de l’Etat.   Le gouvernement espagnol coupe dans ses dépenses et réorganise ses entreprises publiques pour réduire son déficit alors que la récession a fait monter le taux de chômage à plus de 25%. En France tout va bien, le trafic intérieur baisse (double effet du TGV et de la crise) mais on construit des aéroports comme  Notre-Dame-des-Landes: une broutille, 500 millions pour une infra inutile  Pour légitimer ce projet des évaluations très approximatives, on connaît la méthode : surestimer les retombées économiques pour parvenir à un taux de rentabilité satisfaisant. Pour cet aéroport, on a aussi oublié la crise et l’évolution du trafic aérien ; un détail sans doute.

 

 

Croissance grecque : -4.5% au lieu de -3.8% en 2013 ; ou la purge inefficace

Croissance grecque : -4.5% au lieu de -3.8% en 2013 ; ou  la purge inefficace

 

D’après les experts, ça va mieux en Grèce, la preuve la croissance sera encore inférieure aux prévisions. Le chômage qui atteint en 2012 25% va se diriger vers les 30%. Un vrai résultat ! Le gouvernement grec a annoncé mercredi s’attendre pour 2013 à une récession pire qu’anticipé jusqu’à présent et il réduit de plus de la moitié sa prévision d’excédent budgétaire primaire, soulignant le lourd tribut payé aux plans d’austérité successifs lancés ces dernières années. La version définitive du projet de budget 2013 montre ainsi que la détérioration régulière des perspectives économiques menace d’annuler la majeure partie des effets bénéfiques des coupes dans les dépenses exigées par les bailleurs de fonds du pays, l’Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI). Les ministres des Finances de la zone euro se sont entretenus du dossier grec au cours d’une téléconférence peu après la publication de ces chiffres, pour constater à la fois les progrès accomplis et l’étendue du chemin qui reste à parcourir. »Il y a eu des progrès considérables », a déclaré le ministre allemand Wolfgang Schäuble à l’issue de cette téléconférence avant de souligner que le travail de la « troïka » (Commission européenne, Banque centrale européenne et FMI) en Grèce était loin d’être achevé. La troïka doit rendre dans les prochains jours un rapport d’étape sur les finances publiques et les réformes structurelles grecques, dont est censé dépendre le versement des prochaines tranches du plan d’aide. Le président de l’Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a dit espérer qu’un accord puisse être avalisé lors de la prochaine réunion des Dix-Sept, le 12 novembre. Athènes prévoit désormais un excédent primaire (hors service de la dette) de 0,4% du produit intérieur brut (PIB) l’année prochaine, contre 1,1% évoqué initialement. Il s’agirait néanmoins du premier excédent primaire enregistré depuis 2002, après un déficit primaire prévu à 1,5% du PIB cette année. L’économie grecque devrait se contracter de 4,5% en 2013 et non de 3,8% comme anticipé jusqu’à présent. Et le ministère des Finances prévoit un retour à la croissance timide en 2014 avec une hausse de 0,2% du PIB.

1...1516171819



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol