• Accueil
  • > « Marisol, tu te trompes  »

« Marisol, tu te trompes  »

« Marisol, tu te trompes  »

 

Cette lettre émane d’une connaissance de la ministre, d’où un ton inhabituel, illustré par l’utilisation du tutoiement. « Marisol, je te connais depuis que j’ai 18 ans et j’avais de toi l’idée d’une femme brillante mais, en ce moment, je pense que tu te trompes de cause », écrit en préambule la praticienne, qui a en fait effectué ses études de médecine en même temps que le frère de la ministre. D’abord privée, envoyée sur la messagerie personnelle de la ministre, cette lettre a été postée fin octobre par l’un des étudiants d’Arielle Salon sur une page Facebook, précise le médecin dans une interview au Quotidien du médecin. Une version plus courte a ensuite été publiée sur la page Facebook des médecins pigeons le 24 octobre. Au fil des jours, le texte est ensuite diffusé sur des blogs ou des forums, comme celui de France 2 ou d’étudiants en médecine. Puis divers sites, tels que Top Actu Santé ou Valeurs actuelles, publient à leur tour le plaidoyer, lui conférant une audience plus importante. « L’idéologie te met des œillères. » Et si la lettre gagne en notoriété, c’est aussi en raison de la virulence de son auteure, furieuse contre la volonté de la ministre de limiter les dépassements d’honoraires. « Moi, chirurgien de la main, je devrais opérer ton pouce, par exemple, pour même pas le prix de ton coiffeur? Pour la moitié du prix d’une de tes paires de chaussures? Marisol, ne vois-tu pas que c’est indigne? », écrit notamment le chirurgien.   »Quant tu commences à humilier tes Médecins, c’est comme si tu humiliais ta Justice ou ta Police, c’est vraiment moche, et tu en paieras le prix plus tard : tu vas dégrader le niveau de soins, et tu risques même d’aggraver l’inégalité d’accès aux soins », poursuit Arielle Salon. « Marisol, tache d’être juste, pour l’instant l’idéologie te met des oeillères et tu ne sortiras pas grandie de ces manipulations de l’opinion », conclut-elle. Le médecin s’en prend aussi aux mutuelles, « qui se gavent avec 35 milliards de recettes annuelles quand les honoraires médicaux représentent tout juste 2,4 milliards. Ces mêmes mutuelles qui ont un budget de communication et de fonctionnement supérieur à ce qu’elles devraient honnêtement rembourser aux cotisants! », s’emporte-t-elle, avant d’accuser : « tu sacrifies les Médecins à l’autel des Mutuelles, là est le vrai problème, et bien sûr c’est pour des raisons de financements politiques réciproques que tu te gardes bien de dire ». La réponse de Marisol à Arielle. Cette lettre avait été en fait publiée sur le confidentiel site officiel de la ministre dès le 24 octobre, dans la section commentaires. Marisol Touraine a décidé d’y répondre elle aussi dans les commentaires. La ministre des Affaires sociales, qui choisit elle aussi le tutoiement, refuse toutefois de s’exprimer sur le fond. »Arielle, j’aurais voulu te répondre longuement, la violence du ton que tu emploies, les propos à la limite du diffamatoire à mon égard que tu tiens à la fin de ton mail m’en empêchent », estime-t-elle. « Tu te trompes du tout au tout, j’ai beaucoup de respect pour les médecins, et je discute d’ailleurs de manière sereine avec les syndicats de médecins. Je suis incapable du centième de la violence verbale que tu déploies à mon encontre », insiste Marisol Touraine. « Ma seule volonté est de permettre l’accès aux soins de tous, et si tu veux qualifier cela d’idéologique, c’est ton choix », conclut la ministre.

0 Réponses à “« Marisol, tu te trompes  »”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol