• Accueil
  • > Collectivités : la poste ne financera pas les projets non viables, adieu les projets pharaoniques ! tant mieux

Collectivités : la poste ne financera pas les projets non viables, adieu les projets pharaoniques ! tant mieux

Collectivités : la poste ne financera pas les projets non viables, adieu les projets pharaoniques ! tant mieux

Il faut s’attendre à une réduction drastique des projets des collectivités locales. En effet ne pas financer les projets non viables c’est dire non à nombre de projets  la situation financière des communes a évidemment pâti du scandale de Dexia mais surtout de l’irresponsabilité financière de nombre d’élus locaux (grands et petits). «Nous avons parfois le devoir de dire non». Dans un entretien au Journal du Dimanche , Philippe Wahl, président du directoire de la Banque postale se veut ferme: son établissement, qui doit chapeauter la prochaine banque publique des collectivités locales avec la Caisse des dépôts, sera très sélectif au moment de débloquer des fonds pour les communes asphyxiées depuis le démantèlement de Dexia. «Nous ne financeront pas les projets qui ne seront pas viables», prévient-t-il.  En attendant la mise en place officielle de la banque publique, pour laquelle le gouvernement vient d’obtenir un accord de principe par la Commission européenne, la Banque postale a annoncé qu’elle mettrait à la disposition des collectivités françaises une enveloppe d’un milliard d’euros de prêts de moyen et long terme d’ici la fin de l’année. Cinq milliards d’euros seront proposés en 2013 pour des prêts allant jusqu’à vingt ans, ajoute le président de la banque dans le JDD. Mais «financer des projets, cela suppose de temps en temps d’en refuser quand le risque est trop important», affirme-t-il. «Nous sommes une banque d’intérêt public, ce ne sont pas que des mots». Philippe Wahl a par ailleurs annoncé que le seuil d’octroi d’un prêt pour l’ensemble des crédits voués aux collectivités serait abaissé en-dessous de 100.000 euros l’an prochain car «il y a une inquiétude des petites et moyennes communes». Jeudi, il avait déjà annoncé que le seuil avait été abaissé de 200.000 à 100.000 euros pour satisfaire les plus petites collectivités. Même si «la très grande majorité» d’entre elles est «bien gérée et en bonne santé», selon la Banque postale, «elles ont besoin de nos financements pour leurs projets d’investissements». La Banque postale promet de mettre en place des produits simples et «compréhensibles pour tous, sans indexation sur des monnaies exotiques». Interrogé sur le financement de certaines collectivités directement sur les marchés, Philippe Wahl assure qu’il s’agit d’ «une bonne chose» car elles «n’ont pas le choix, les banques ne peuvent pas leur prêter autant d’argent qu’elles le voudraient». Il appelle toutefois à la prudence: même si le marché peut être «un test de rigueur», les collectivités ne doivent pas en être «trop dépendantes».

 

0 Réponses à “Collectivités : la poste ne financera pas les projets non viables, adieu les projets pharaoniques ! tant mieux”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol