• Accueil
  • > Qatar : 10 milliards dans des groupes français

Qatar : 10 milliards dans des groupes français

Qatar :  10 milliards  dans des groupes français

Le Qatar, un pays dont la surface est tout juste un peu plus Grand que le département de la  Gironde, moins de 2 millions d’habitants déverse ses milliard en France y compris pour sauver nos banlieues. De quoi se réjouir mais aussi s’inquiéter. Se réjouir car la France a besoin d’investisseurs qui prennent le relais d’un Etat surendetté. S’inquiéter car il faudrait connaître les conditions (non écrites) imposées par le Qatar. Enfin pour la question des banlieues, le risque d’islamisation n’est pas à écarter car le Qatar- en dépit de sa position officielle- est loin d’être neutre dans le développement de certains mouvements terroristes. (Mali par exemple avec des visées religieuses, politiques et économiques comme l’exploitation des sous-sols du Sahel). Le Qatar étudie donc la possibilité d’injecter 10 milliards d’euros supplémentaires dans de grandes entreprises françaises, a annoncé à l’AFP son ambassadeur en France.   »Les 10 milliards d’euros seront des fonds du Qatar pour prendre des parts dans des grands groupes français, monter des projets ensemble ou faire des partenariats dans des pays tiers », a expliqué Mohamed Jaham Al-Kuwari.   »Ce n’est pas finalisé, c’est une idée qu’on est en train d’étudier », a-t-il précisé.  Un accord doit par ailleurs être signé d’ici à la fin de l’année sur la création d’un fonds franco-qatari à destination des petites et moyennes entreprises, dont le montant pourrait atteindre 300 millions d’euros.  A l’origine, le Qatar avait évoqué fin 2011 un projet de fonds pour les banlieues françaises doté de 50 millions, à la suite d’une visite au Qatar d’élus de quartiers en difficulté. L’annonce avait suscité une forte polémique en pleine campagne électorale.  Le nouveau gouvernement de gauche a finalement donné son accord, à condition d’y être associé.  Le fonds sera donc financé pour moitié par la Qatar Investment Authority, bras financier du petit émirat, « à hauteur de 100-150 millions d’euros », et pour l’autre moitié par un groupe public français, la Caisse des dépôts, et éventuellement des partenaires privés, selon l’ambassadeur.  Le Qatar entend diversifier son économie, afin de « garantir des revenus issus de ses investissements supérieurs aux ressources du gaz et du pétrole d’ici 2030″, a expliqué M. Al-Kuwari.  L’émirat dispose d’importantes réserves en hydrocarbures qui lui assurent un poids économique important, sans rapport avec sa superficie de 11.500 km2 et sa population de seulement 1,8 million d’habitants.  Le Qatar est déjà très présent en France. Au cours actuel (mardi soir), ses participations dans les grandes entreprises françaises valent au moins six milliards d’euros. Ce calcul réalisé par l’AFP se base sur les parts suivantes: Total 3%, Vinci 7%, Lagardère 12%, Veolia Environnement 5%, LVMH 1%, Vivendi 3%.  Le Qatar possède par ailleurs des hôtels de luxe, le club de football Paris-Saint-Germain (PSG) et a investi dans l’achat de droits télévisés et le marché de l’art.

 

0 Réponses à “Qatar : 10 milliards dans des groupes français”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol