• Accueil
  • > Bettancourt- l’île d’Arros : comme kerviel, un lampiste

Bettancourt- l’île d’Arros : comme kerviel, un lampiste

Bettancourt- l’île d’Arros : comme kerviel, un lampiste

La justice incapable de comprendre l’organisation systémique de la fraude fiscale des grands groupes, la justice  se rabat sur les lampistes, comme dans l’affaire kerviel-Société générale. Du menu fretin : dans l’affaire Bettancourt. Carlos Cassina Vejarano, l’ancien gestionnaire espagnol de l’île seychelloise de Liliane Bettencourt, a été mis en examen vendredi à Bordeaux par le juge d’instruction Jean-Michel Gentil, a indiqué son avocat Me Olivier Pardo. Carlos Cassina Vejarano, 64 ans, assisté de ce dernier et d’une autre avocate du cabinet, Me Anne-Jessica Fauré, a été mis en examen pour abus de faiblesse et escroquerie, au terme d’une audition de près de dix heures trente. Il a été laissé libre avec un contrôle judiciaire lui interdisant de communiquer avec les autres parties du dossier, mais sans avoir à payer de caution, a précisé Me Pardo. L’escroquerie qui lui est reprochée porte sur une augmentation du loyer payé par Liliane Bettencourt pour l’occupation de l’île d’Arros — dont elle était par ailleurs propriétaire — et l’abus de faiblesse sur une somme de deux millions d’euros que l’héritière de L’Oréal lui a donnée en 2009. Voulant s’acheter un bien immobilier, il avait demandé à la milliardaire un prêt de sept millions d’euros, mais l’entourage de Liliane Bettencourt, notamment son ancien homme de confiance, Patrice de Maistre, avait préféré conseiller à celle-ci de lui donner purement et simplement ces deux millions.

 

 

0 Réponses à “Bettancourt- l’île d’Arros : comme kerviel, un lampiste”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol