• Accueil
  • > Alcatel France ; 1400 emplois menacés

Alcatel France ; 1400 emplois menacés

Alcatel France ; 1400 emplois menacés

 

Ben Verwaayen, le directeur général d’Alcatel-Lucent, vient d’annoncer un plan social terriblement dur pour la France et l’Europe. C’est «une catastrophe industrielle et humaine», déplore la CFDT. Ce seront «plus de 15% des effectifs» que le groupe français d’équipements en télécommunications envisage d’éliminer en France. Avant une position commune de l’intersyndicale, qui devrait être annoncée ce jeudi 18 octobre au soir, déjà la CFDT «demande au gouvernement de prendre clairement en charge ce dossier lié aussi aux difficultés dans la filière». Les ministres concernés ont été contactés par les organisations syndicales. Interrogé par le Figaro, le cabinet d’Arnaud Montebourg n’a pas répondu à nos appels. Pourtant, la France risque de payer un très lourd tribut. Après quatre plans successifs de réductions d’effectifs et de cessions d’activités, depuis la naissance d’Alcatel-Lucent le 1er décembre 2006, le groupe veut couper 1430 postes en France pour des effectifs de 9000 salariés. Le plan social annoncé en juillet, portera sur un total de 5490 suppressions de postes dans le monde, alourdi de 10% en trois mois, pour des effectifs mondiaux de 71.000 personnes. Le plus lourd effort, portant sur 3300 emplois, touche la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, dirigé par l’un des successeurs potentiels de Ben Verwaayen, Sir Stephen Carter. La direction du groupe a précisé, en comité d’entreprise européen, que 530 postes seront supprimés en Allemagne, sur 3430 salariés, 290 en Belgique sur des effectifs de 1600 personnes et 180 en Espagne pour 900 salariés. L’Hexagone, qui est pourtant le siège du groupe, n’est plus que le quatrième pays en termes d’effectifs, derrière les États-Unis, la Chine et l’Inde. Finalement, «les responsabilités de la direction générale dans ce massacre sont largement engagées», accuse la CFDT. Ben Verwaayen, le directeur général, a raté son projet qui était, selon son expression, de faire en sorte qu‘«Alcatel-Lucent devienne une entreprise normale». Ce sont les suppressions de postes qui sont devenues la norme pour le groupe français, depuis qu’il a racheté l’américain Lucent Technologies.

 

 

1 Réponse à “Alcatel France ; 1400 emplois menacés”


  • Mes respects à vous pour l’article,hyper intéressant et très instructif,nos connaissances ont toujours besoin de tels articles pour rester en mise à jour avec ce qui nous entoure, SVP continuez dans ce sens et merci!!

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol