• Accueil
  • > Zone euro : « Nous sommes plutôt au milieu d’une nouvelle récession » (OFCE)

Zone euro : « Nous sommes plutôt au milieu d’une nouvelle récession » (OFCE)

Zone euro : « Nous sommes plutôt au milieu d’une nouvelle récession »

 

D’après  Christophe Blot, spécialiste de la zone euro à l’OFCE. Interview Nouvel Obs

Dans une interview au « Monde » mercredi 17 octobre, François Hollande se montre optimiste sur la résolution de la crise de la zone euro. Christophe Blot, économiste spécialiste de la zone euro à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), tempère.

François Hollande a déclaré : « Sur la sortie de la crise de la zone euro, nous en sommes près, tout près. » Est-il trop optimiste ?

- Ca dépend ce qu’on entend par crise. Le projet européen se poursuit, avec des éléments institutionnels, mais aussi un débat d’idée : la chancelière Angela Merkel plaide pour plus de contrôle budgétaire, et François Hollande pour plus de solidarité. De là à estimer que les problèmes sont résolus, c’est un peu prématuré.

La situation espagnole ne s’arrange pas du point de vue des finances publiques, et le pays est réticent à appeler à l’aide. La Grèce s’enfonce dans une récession extraordinaire dont elle ne voit pas le bout. On peut se demander jusqu’à quand on peut accepter cela. Quelles sont les solutions pour éviter la catastrophe ? Le problème numéro un, c’est la croissance. Nous sommes plutôt au milieu d’une nouvelle récession que près d’une sortie de récession.

François Hollande dit également : « Le pire – c’est-à-dire la crainte d’un éclatement de la zone euro –, oui, il est passé. » Mais début 2012, Nicolas Sarkozy déclarait que la crise financière était terminée. Est-ce que les situations sont les mêmes ?

- Entre les deux, on a fait un pas en avant. Nous n’en sommes plus à dire : « Si tel pays sort, ce n’est pas grave ». Ce pays, c’est la Grèce. Et l’éclatement de la zone euro, c’est bien sa sortie. Le traité budgétaire est presque entièrement ratifié. Il me semble exacte de dire que la crainte d’un éclatement est passé.

Après, tout dépend de ce que l’on met en place pour que ce ne soit plus le cas. Sans croissance, la question des déficits va se poser à nouveau l’année prochaine, du moins pour certains pays. Le marché pourra douter de nouveau de la solvabilité d’un pays, et ainsi déclencher une vague de défiance sur l’ensemble de la zone.

La création du Mécanisme européen de stabilité (MES) et les nouvelles marges de manœuvres de la Banque centrale européenne ne permettent-elles pas de dissuader les attaques des marchés financiers ?

- La zone euro s’est dotée d’une arme. Reste à voir comment elle compte l’utiliser. Le MES n’a pas une capacité illimitée, et on ne sait pas si la BCE ira jusqu’au bout de ses possibilités. La solidarité budgétaire et la solidarité des dettes sont les deux faces d’une même médaille. Pour l’instant on a la première. Et plus on va de l’avant, plus on écarte la possibilité de voir la zone euro éclater.

 

 

0 Réponses à “Zone euro : « Nous sommes plutôt au milieu d’une nouvelle récession » (OFCE)”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol