• Accueil
  • > Nobel : le prix de la paix à l’Europe mais pas celui de l’économie, aux américains

Nobel : le prix de la paix à l’Europe mais pas celui de l’économie, aux américains

Nobel : le prix de la paix à l’Europe mais pas celui de l’économie, aux américains

 

Pour l’économie, l’union européenne repassera, pas de Nobel. A la place celui de la paix (certes un bien fondamental) mais aussi la preuve que sur ce terrain le vieux continent n’innove guère. Il faut évidemment relativiser l’impact des Nobel. D’abord observer que le corporatisme existent aussi dans le milieu de la recherche et qu’on ne consent à honorer que les très vieilles barbes ; quand ils ne sont plus capables de faire de l’ombre  aux autres ! Dommage, et c’est valable dans toutes les disciplines. C’est à 40 ans (voire moins) que ce prix serait utile pour booster la recherche des intéressés. D’une certaine manière, le Nobel ressemble de plus en plus à une distinction quasi posthume. En économie, science  « molle », les démonstrations scientifiques peuvent parfois tutoyer l’approche scientiste ; la preuve : la crise mondiale.  Le prix Nobel d’économie 2012 a donc été attribué lundi aux Américains Alvin Roth et Lloyd Shapley, deux spécialistes de la théorie des jeux, dont les travaux ont eu de nombreuses applications pratiques, du fonctionnement du marché du travail aux dons d’organes. Dans la théorie libérale classique, offre et demande s’ajustent par les prix. Mais cette procédure ne fonctionne pas sur tous les marchés. Séparément, Alvin Roth et Lloyd Shapley ont cherché à déterminer les conditions permettant les associations les plus stables et les plus efficaces, par le biais de la théorie des jeux. Professeur à l’Ecole d’Economie de Stockholm et membre du comité d’attribution du prix Nobel, Tore Ellingsen souligne que ce problème se pose dès lors que les ressources sont limitées. »Quel employé obtient quel travail ? Quel étudiant va dans quelle université ? Quel patient obtient quel don d’organe ? La théorie de l’appariement explique comment le résultat dépend de la procédure choisie », dit-il. Lloyd Shapley, 89 ans, est considéré comme l’un des plus grands spécialistes de la théorie des jeux. Professeur émérite à l’université de Californie à Los Angeles, il a travaillé sur les moyens de faire en sorte qu’une association de deux agents économiques soit stable, c’est-à-dire qu’il n’y ait pas d’autres agents susceptibles de créer une association plus efficace. Appliquant les théories de Lloyd Shapley, Alvin Roth, 60 ans, s’est intéressé à divers aspects du secteur de la santé comme le recrutement des internes dans les hôpitaux ou les dons d’organe.

 

 

0 Réponses à “Nobel : le prix de la paix à l’Europe mais pas celui de l’économie, aux américains”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol