• Accueil
  • > Vol du pain au chocolat de Copé : la BAC de Marseille impliquée ? Une affaire d’Etat !

Vol du pain au chocolat de Copé : la BAC de Marseille impliquée ? Une affaire d’Etat !

Vol du pain au chocolat de Copé : la BAC de Marseille impliquée ? Une affaire d’Etat !

 

Le vol de pain au chocolat de Copé fait du bruit ; nouvelle affaire Madof ou terrorisme type Ben Laden ? Certains sources restées anonymes soupçonnent aussi la BAC de Marseille, d’autres des terroristes à la solde  de l’Iran. Une affaire en effet très complexe et hautement politique ; le parquet de Paris a ouvert une enquête. De son coté, le ministre de la boulangerie (Montebourg)  a décidé aussi de faire de son coté  une enquête interne. Compte tenu de la complexité juridique du dossier, le FN a décidé, lui,  de saisir le Conseil d’Etat ainsi que le conseil constitutionnel pour détournement de concept ; le conseil d’Etat , comme le conseil constitutionnel qui se sont déjà prononcés sur des sujets dont ils ignorent tout ( comme la non urgence pour pôle emploi de ‘s’occuper des chômeurs) entendent dire le droit sur cette question  fondamentale. Premières question, y a-t-il eu réellement vol ? Le pain contenait-il vraiment du chocolat ou une matière plus euphorisante ? Pourquoi un vol à la sortie d’une école en fait fermée (pour cause de congés scolaires)  pendant le ramadan ?  Des milieux bien informés soupçonnent un coup monté par la CIA afin de déstabiliser Hollande. Un coup réussi puisque Hollande s’écroule dans les sondages. Dans la course à la présidence de l’UMP qui l’oppose à François Fillon, Jean-François Copé, porte-drapeau autoproclamé d’«une droite décomplexée», ne recule donc devant rien. A tel point que le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, s’est senti obligé d’intervenir hier pour rappeler au secrétaire général de l’UMP les «règles du vivre-ensemble dans notre société».  Vendredi, Jean-François Copé a profité d’un meeting à Draguignan (Var), pour tenté d’illustrer ce «racisme antiblanc» qu’il avait pointé fin septembre : «Il est des quartiers où je peux comprendre l’exaspération de certains de nos compatriotes, père ou mère de famille, rentrant du travail le soir, apprenant que leur fils s’est fait arracher son pain au chocolat par des voyous qui lui expliquent qu’on ne mange pas pendant le ramadan», a-t-il lancé dans un département où le FN s’est imposé comme la deuxième force politique aux législatives de juin. Jean-François Copé avait relaté cette scène dans son livre Manifeste pour une droite décomplexée (Fayard) où il assimilait cette «bande de jeunes» à «une brigade iranienne de promotion de la vertu».  Ses propos de vendredi ont aussitôt déclenché la polémique et fait le bonheur des réseaux sociaux : «J’ai trouvé un surnom pour JF Copé : Le Pen au chocolat», a écrit un «tweetos». «Jean-François a encore Copé la parole à Marine», a ironisé un autre. Conclusion, il sera difficile de trouver les auteurs de ce vol de pain au chocolat. D’autant que les victimes seraient nombreuses et ne cessent d’augmenter depuis le matraquage fiscal de Hollande. Nombreux sont les français qui risquent d’être chocolat et de se voir retirer le pain de la bouche ; une sorte de racisme anti contribuable !

 

0 Réponses à “Vol du pain au chocolat de Copé : la BAC de Marseille impliquée ? Une affaire d’Etat !”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol