• Accueil
  • > EADS-BAE : l’enjeu, l’emploi en France ou en Allemagne

EADS-BAE : l’enjeu, l’emploi en France ou en Allemagne

EADS-BAE : l’enjeu, l’emploi en France ou en Allemagne

 

Au-delà de la bataille sur la répartition du capital de la future entreprise se joue surtout la localisation des futurs emplois. Il est clair  que l’Allemagne veut relocaliser chez elle des emplois actuellement en France.  D’où  le futur rôle des États au sein du nouveau groupe. Berlin étudie toujours la possibilité d’entrer au capital d’EADS en rachetant tout ou partie des 15 % que détient Daimler. La rumeur a couru hier que l’État français serait prêt à racheter la participation du Groupe Lagardère (7,5 %), qui souhaite sortir du groupe. «C’est de l’intox», assurent plusieurs sources industrielles et politiques. Des informations contradictoires circulaient en provenance de Londres.  Selon l’AFP, les Anglais seraient prêts à accepter la présence au capital de la France et de l’Allemagne mais exigeraient que Paris s’engage par écrit à ne pas acquérir les parts de Lagardère. Mais selon Reuters, Londres «maintient son veto à une participation de l’État allemand au capital d’EADS». De son côté, François Hollande, qui participe au Dialogue 5 + 5 à Malte, est sorti de son silence.  Les États sont consultés, en tout cas le nôtre, puisque nous sommes actionnaires, et nous avons dit, nous, ce que nous considérons comme des conditions», a-t-il déclaré. «C’est aux entreprises de continuer leurs pourparlers ou leurs négociations en connaissant la position de la France à la fois en termes de présence au capital, de localisation des sièges et de protection de notre industrie de défense», a ajouté le président français. Du côté d’EADS, on indique que les discussions se poursuivent à un bon rythme avec en ligne de mire la date du 10 octobre.

 

 

0 Réponses à “EADS-BAE : l’enjeu, l’emploi en France ou en Allemagne”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol