• Accueil
  • > Bernadette Chirac croit au retour de Sarkozy… lui aussi

Bernadette Chirac croit au retour de Sarkozy… lui aussi

Bernadette Chirac croit au retour de Sarkozy… lui aussi

 

 

Pour elle, cela ne fait pas de doute : « Je pense que Nicolas Sarkozy reviendra. » Sarkozy aussi y croit et comment ; avant un an , la politique du gouvernement actuel aura montré sa totale inefficacité : de l’ordre de 500 000 chômeurs en plus, un déficit budgétaire non pas de 3% mais au moins de 4%, une croissance au mieux stagnante et surtout une cote de popularité de Hollande qui sera près de 30%. Un retour qui peut donc être programmé dès que les indicateurs officiels démontreront que l’austérité a tué ce qui restait de croissance. On peut penser le contraire mais rendez vous à l’été 2013.pour vérifier. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Bernadette Chirac vendredi matin sur Europe 1. L’ancienne première dame a énuméré les qualités de celui qui avait succédé en 2007 à son époux : « Il a une très très grande capacité. C’est un travailleur acharné. Il a montré dans les débuts de la crise, la vitesse à laquelle il a fait venir tous les banquiers. Il s’est situé en premier. » Bernadette Chirac, qui estime que « c’est trop tôt » pour que le principal intéressé réponde à la question d’un éventuel retour à la tête de l’Etat, a également indiqué être toujours en contact avec Nicolas Sarkozy. « Je l’ai vu deux fois depuis le retour des vacances. Mais on ne parle pas politique. Ce n’est pas l’heure pour lui. Il réfléchit certainement beaucoup. Il va peut-être même écrire. Je ne sais pas, je n’ai eu aucune confidence. Mais personnellement, je pense qu’il reviendra », a-t-elle insisté. Dans Le Parisien daté de vendredi, Bernadette Chirac le répète : « Je crois que les Français iront chercher Sarkozy. » Mais l’épouse de Jacques Chirac veut aussi laisser du temps au gouvernement en place. Il faut qu’il « ait le temps de s’exprimer, de montrer comment il peut saisir cette crise, améliorer le sort des français, lutter contre le chômage », estime Bernadette Chirac, qui refuse de « porter un regard » sur ce début de quinquennat. « Je ne prononcerai aucun jugement. Vous jugez un homme au bout de quatre mois? », a-t-elle renchéri, alors que son mari avait, pendant la campagne présidentielle, laissé entendre sa préférence pour le socialiste. Avant de se rétracter. Quant à sa critique sur le manque de gabarit de François Hollande, elle la regrette. « Quelque fois, on dit une maladresse. On prononce une phrase qu’on aurait mieux fait de garder pour soi », explique l’ancienne première dame sur Europe 1. Même mea culpa dans Le Parisien : « J’ai été maladroite en disant cela, je le regrette. Il faut voir ce que le gouvernement va faire. L’élection s’est déroulée il y a quelques mois seulement. Il faut laisser du temps à François Hollande. » Bernadette Chirac revient également sur la santé de son mari. « Il n’est ni muet, ni aveugle. Il est capable d’aller se promener. Je ne crois pas qu’on puisse dire qu’il est handicapé par la vieillesse », affirme-t-elle. Avant de poursuivre : « Il a 79 ans. Alors, bien sûr, ce n’est plus comme quand on a 20 ou 30 ans. Mais il a passé un bien meilleur été que l’année précédente. » Même si la conseillère générale de Corrèze le reconnaît, la « rupture de rythme est terrible » pour un ancien chef de l’Etat. Interrogée sur le rôle de première dame, Bernadette Chirac ne juge pas nécessaire la mise en place d’un statut spécifique. « C’est inutile. Il faut rester relativement humble et toute la lumière doit se faire par rapport au chef de l’Etat, à ce qu’il veut engager comme réforme, peut faire pour la France », conclut-elle.

 

 

0 Réponses à “Bernadette Chirac croit au retour de Sarkozy… lui aussi”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol