• Accueil
  • > CAS : Malgré la crise, des secteurs se portent bien ! T’as vu ça où ? De ta fenêtre de fonctionnaire ?

CAS : Malgré la crise, des secteurs se portent bien ! T’as vu ça où ? De ta fenêtre de fonctionnaire ?

CAS : Malgré la crise, des secteurs se portent bien ! T’as vu ça où ? De ta fenêtre de fonctionnaire ?

 

 

Drôle de constat  du centre d’analyse stratégique (organisme d’Etat, ancien plan) ; ça va mal mais il y a des secteurs qui marchent.  Une prospective typique d’uen haute fonctionnaire, administratrice civile qui n’a sans doute qu’une connaissance très approximative des réalités économiques et qui se contente de prolonger les tendances  d’anciennes statistiques ; « Les évolutions ont été contrastées, des secteurs ont continué à créer de l’emploi, en général ceux où l’on ne peut pas externaliser », observe Véronique Deprez-Boudier, chef du département Travail-Emploi au Centre d’analyse stratégique (CAS), chargé des prospectives pour le gouvernement.  Outre les services liés à la personne (loisirs et services domestiques), il s’agit des industries de réseau (eau, énergie), une partie des services bancaires et assurances, l’hôtellerie-restauration et certains services aux entreprises haut de gamme. Entre la fin 2007 et mi-2011, l’emploi y a progressé de 5%. D’autres encore « ont réagi correctement, comme les services logistiques, le commerce, l’agroalimentaire ou ont rebondi rapidement comme la chimie et les services informatiques », ajoute l’analyste du CAS. Première observation on se limite à la période 2007-2011 et en 2012 ? Précisément en 2012, les services bancaires, les services logistiques, le commerce connaîssent la crise et alignent les plans de licenciements. Quand au développement actuel des services aux personnes c’est du bidon. Pour deux raisons notamment, d’une  part on réduit les subventions aux organismes d’intervention (type ADMR, maison de retraites etc ), d’autre part la société privées de services à domicile constate un net tassement de la demande liée à l’attentisme et à la diminution du pouvoir d’achat. Autre exemple, pour la logistique et le transport, la situation est particulièrement catastrophique avec conjointement la défiscalisation des heures sup, la taxe kilométrique, la hausse du gasoil et le cabotage généralisé. Trop compliqué sans doute pour le CAS qui nous sort des analyses du café du commerce.  .  Selon le CAS justement , le commerce restera porteur « s’il offre des services annexes pour le consommateur »: e-commerce, horaires larges, livraisons souples, services de conciergerie, etc.  Dans l’industrie, où les externalisations de fonctions ont été responsables d’un quart des pertes d’emploi en trente ans, les branches « à forte valeur ajoutée devraient connaître des perspectives favorables: agroalimentaire, chimie, aéronautique et luxe », pronostique Mme Deprez-Boudier. Mais globalement, les perspectives restent mauvaises, avec 123.000 emplois perdus d’ici à 2016.  Pour le secteur ultra sensible de la construction en revanche, l’avenir s’annonce meilleur car les bâtiments devront « s’adapter à une population vieillissante, aux exigences environnementales et aux évolutions socio-démographiques », souligne le CAS. Avec de telles analyses, on n’est pas prêt de régler le problème du chômage  

 

0 Réponses à “CAS : Malgré la crise, des secteurs se portent bien ! T’as vu ça où ? De ta fenêtre de fonctionnaire ?”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol