• Accueil
  • > Le fils d’une sénatrice PS pressenti à la direction de l’EPAD

Le fils d’une sénatrice PS pressenti à la direction de l’EPAD

Le  fils d’une sénatrice PS pressenti à la direction de l’EPAD

Est-ce le début d’une nouvelle affaire de l’Epad ? En 2009, le  deuxième fils de Nicolas Sarkozy, alors président de la République, Jean, sans réelle expérience professionnelle, fut pressenti pour être nommé président du conseil d’administration de cet organisme qui gère le quartier d’affaires de la Défense (Hauts-de-Seine), et dont le nom complet est désormais « Epadesa ».  Après un tollé général, l’affaire s’était dégonflée, non sans causer beaucoup de tort à l’image du chef de l’Etat. Aujourd’hui, selon des informations de l’hebdomadaire « Le Point » à paraître jeudi, c’est Amin Khiari, fils de Bariza Khiari, sénatrice (PS) de Paris et vice-présidente de la chambre haute du Parlement, qui serait en lice pour le poste-clé de directeur général. Il est vrai que son expérience plaide pour lui, à la différence de Jean Sarkozy, à l’époque âgé de 23 ans et inscrit en deuxième année de droit.   A 35 ans, ce diplômé de l’école de commerce ESSEC a en effet dirigé le Pôle universitaire Léonard de Vinci. Basé dans le quartier de la Défense et surnommé la « fac Pasqua », du nom de son fondateur, ce groupement d’écoles privées est rattaché au Conseil général des Hauts-de-Seine. Un poste à responsabilité, donc, et dans la même zone géographique que l’Epad. Toutefois, Amin Khiari a été démis de ses fonctions en 2010 pour des dérives de gestion (du personnel et des frais de fonctionnement) épinglées par la Chambre régionale des comptes.  « Le Point » croit savoir que le gouvernement actuel souhaiterait imposer le fils de la vice-présidente du Sénat rapidement. La ministre du Logement Cécile Duflot aurait même reçu à la mi-septembre l’actuelle présidente de l’Epad, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, « pour lui demander de convoquer au plus vite un conseil d’administration ».  A l’UMP des Hauts-de-Seine, selon l’hebdomadaire, on soupçonne fortement Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste au Sénat et 2ème vice-président de la région Île-de-France, d’être à l’origine de l’idée. Amin Khiari et lui font tous deux partie du Club du XXIè Siècle, un réseau qui promeut la diversité. Tout comme Bariza Khiari. Au cabinet de Cécile Duflot, contacté par le site « Médiapart », on assure que si Amin Khiari fait bien partie des candidats, rien n’a encore été décidé.

 

 

0 Réponses à “Le fils d’une sénatrice PS pressenti à la direction de l’EPAD”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol