• Accueil
  • > Draghi-BCE condamne l’inaction et indirectement l’Allemagne

Draghi-BCE condamne l’inaction et indirectement l’Allemagne

Draghi-BCE condamne l’inaction et indirectement l’Allemagne

Critique de Draghi contre l’inaction (qu’il constate sans doute) et indirectement contre l’Allemagne qui la favorise. Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a assuré aujourd’hui qu’il était plus risqué pour la stabilité européenne d’opter pour l’inaction plutôt que pour l’action. « Dans les circonstances actuelles, le plus grand risque pour la stabilité n’est pas l’action mais l’inaction », a déclaré M. Draghi, défendant la politique de la BCE, qui a annoncé début septembre de nouvelles mesures contre la crise, devant la fédération allemande de l’industrie à Berlin. Le président de la BCE s’est également déclaré confiant  dans la possibilité d’un accord entre gouvernements sur la proposition de la Commission européenne sur le futur superviseur bancaire en zone euro. « En ce qui concerne la proposition de la Commission (…), je suis confiant dans le fait que les gouvernements vont trouver un accord sur le cadre approprié », a déclaré M. Draghi.  La chancelière allemande Angela Merkel et le président de la Banque centrale européenne  »sont d’accord qu’il faut toujours en Europe – aussi bien sur le plan national qu’en collaboration au sein de l’Union monétaire – une disposition considérable à des réformes, pour atteindre une meilleure compétitivité et être de nouveau digne de confiance », selon le communiqué diffusé après une rencontre des deux responsables.

0 Réponses à “Draghi-BCE condamne l’inaction et indirectement l’Allemagne”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol