• Accueil
  • > Futur siège BCE : 1,2 milliard d’euros au lieu des 850 millions prévus ; un modèle de gestion

Futur siège BCE : 1,2 milliard d’euros au lieu des 850 millions prévus ; un modèle de gestion

Futur siège BCE : 1,2 milliard d’euros au lieu des 850 millions prévus ; un modèle de gestion

 

La BCE garante de la bonne gestion des fiances publiques des Etats montre l’exemple : 50% de dépenses en plus pour son nouveau siège ! De quoi s’interroger sur les compétences du contrôleur de la bonne gouvernance des autres. La BCE s’est fendue d’un long communiqué dans lequel elle explique que la facture sera pratiquement moitié plus lourde que prévu. Les deux tours jumelles, d’une hauteur de 184 mètres, devaient coûter «850 millions d’euros à prix constants», quand le programme a été bouclé en 2005. Hélas, «les hausses de prix des matériaux et des activités de construction enregistrées entre 2005 et la date d’achèvement du projet en 2014 entraînent une augmentation de 200 millions d’euros du coût total de l’investissement», est-il admis. Plus grave peut-être pour une institution dont la hantise est de savoir anticiper, à ce dérapage inflationniste du coût de la construction se sont ajoutées «deux difficultés qui n’avaient pas été anticipées en 2005: en premier lieu, le résultat de l’appel d’offres initial, lancé en vue de sélectionner un maître d’œuvre chargé de la construction, n’a pas été satisfaisant». Le projet initial avait si peu intéressé les professionnels qu’une seule entreprise de construction avait répondu. De crainte que le budget ne s’envole, la BCE avait dû se résoudre à tronçonner le chantier en douze blocs différents. En outre, des problèmes techniques insoupçonnés, concernant les fondations et l’ossature métallique, se sont greffés. Autant de mauvaises surprises qui devraient se chiffrer entre 100 et 150 millions d’euros. Au total, le surcoût envisagé serait donc compris entre 300 et 350 millions d’euros. La BCE découvre à son corps défendant les rugosités de «l’économie réelle». Le futur siège qui devrait être inauguré en 2014 «accueillera la majeure partie des postes de travail», note le communiqué.  C’est l’aveu implicite qu’il n’y aura pas de place pour tout le monde. La capacité d’accueil a été calibrée pour 1800 personnes, alors que la crise de l’euro vient de contraindre la BCE à embaucher en urgence 40 salariés supplémentaires pour remédier au «surmenage» du personnel.

 

0 Réponses à “Futur siège BCE : 1,2 milliard d’euros au lieu des 850 millions prévus ; un modèle de gestion”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol